Dans la République des Komis, un chat a tenté d'introduire des téléphones portables dans un centre pénitencier

Aux Komis, un chat a été arrêté pour tentative d'introduction de téléphones portables dans un centre pénitencier, annonce le service des communications de la Direction générale pénitentiaire fédérale de la République des Komis.

 

« Au centre pénitencier n°1 (au village Verkhniï Tchov) lors d'une tentative de livraison dans l'établissement pénitentiaire d'objets interdits à la possession et à l'utilisation des prisonniers un chat a été arrêté... Un cas hors du commun a eu lieu dans le centre pénitencier au régime renforcé le vendredi 31 mai », annonce le site de la Direction générale pénitentiaire fédérale de la République.

Autour de six heures du soir pendant le tour de ronde du centre pénitencier n°1 les employés de la sécurité avec ceux du service des opérations du centre ont repéré un chat sur la clôture. Sur son dos, l'animal domestique portait deux colis fixés avec du scotch.

« À l'ouverture de ces paquets, des objets interdits à la possession et à l'utilisation dans l'établissement pénitentiaire ont été découverts : deux téléphones portables avec batteries et des adaptateurs universels pour les chargeurs », annonce le service sur son site.

« Nous avons déjà stoppé des tentatives de transmission au centre pénitencier n° 1 d'objets interdits. Mais dans le cas du chat, le centre ne sait quoi dire, c'est une première dans cet établissement pénitentiaire. La fois précédente, les employés du centre pénitencier n° 1 ont été surpris par l'ingéniosité des détenus le 26 septembre 2012 quand on a découvert un téléphone portable, une carte à puce et une carte mémoire soigneusement cachés dans une icône de la « Vièrge Marie », annonce le service des communications du Département.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.