Un hiver qui n’en finit plus

Il semble que cette année, l’hiver en Russie soit particulièrement tenace. Alors, quand les Russes pourront-ils faire tomber les choubas et les chapkas pour pouvoir profiter des magnifiques parcs de la capitale ?

Du 23 au 25 mars, Moscou a été le théâtre de fortes chutes de neige tout à fait exceptionnelles pour la saison ; surtout lorsque l’on sait qu’en Russie, le 1er mars marque le début du printemps dans le calendrier.

Cela fait soixante ans que Moscou n’avait pas eu un hiver aussi froid. L’année 1918 a connu le 26 mars le plus froid lorsque le thermomètre affichait -20,3 °C, alors qu’en 1973, le même jour, il faisait jusqu’à 15,1 °C

« Dans la nuit du mercredi [20 mars], les températures sont descendues jusque -15 °C à certains endroits. Les températures actuelles du mois de mars mercredi étaient 5°C en dessous de la moyenne et d’autres jours, comme le 24 mars, elles étaient 8 °C en dessous de la moyenne », a expliqué un interlocuteur à l’agence de presse Interfax.

Selon les météorologues, depuis le début du mois de mars, il est tombé à Moscou plus de 70 cm de neige, soit deux fois plus que les normales saisonnières. « Normalement, les précipitations pour le mois de mars s’élèvent à 34 mm, mais ces derniers jours il est tombé un équivalent de 11 mm », explique à Interfax un représentant du bureau de météorologie.

La situation d’urgence a été déclarée dans treize régions de la Russie centrale et dans les oblasts de Briansk, Vladimir, Koursk et Toula.

Sources : Interfax, Vesti.ru, Zagolovki.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.