Kadyrov s’en prend à un arbitre

Lors d’un match entre les clubs russes de Terek Grozny et le Rubin Kazan, Ramzan Kadyrov mécontent d’une décision de l’arbitre l’a injurié dans le micro du commentateur. L’incident sera examiné mercredi par le comité de contrôle disciplinaire de la Fédération russe de football (RFS). Le club Terek risque une amende de l’ordre de 100 mille à 500 mille roubles (de 2500 à 12500 euros).

Ramzan Kadyrov a reconnu sa faute. « Oui, c’était bien moi, Ramzan Kadyrov, président de la République de Tchétchénie. Et j’avais de très bonnes raisons. Ma réclamation à cet arbitre ne concerne seulement le match d’hier. Ce même arbitre a fait de grossières erreurs en faveur des adversaires de Terek et lors du match contre Alania et lors de la rencontre contre le Spartak, a-t-il déclaré à RIA Novosti. Les actions de l’arbitre doivent être minutieusement examinées. On ne peut pas permettre qu’un seul homme gâche tout le jeu ».

« J’étais présent à ce match en tant que supporter. J’aime mon équipe Terek. J’assiste à presque tous les matchs à domicile et quand je ne le peux pas, je regarde le match à la télévision. Je regarde le match debout, c’est une marque de respect pour l’équipe et ses joueurs. Au stade, je suis avant tout un supporter et non un homme politique », a-t-il déclaré.

Ramzan Kadyrov a finalement présenté ses excuses pour ce qu’il avait dit aux amateurs du sport de ballon.

Sources : Gazeta.ru, Sport.rbc.ru, Moskoski Komsonolets.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.