Oscar Rabine reçoit l’ordre de l’Académie des arts de Russie

Crédit photo : Maria Tchobanov

Le peintre russe, Oscar Rabine, déchu de sa nationalité soviétique en 1978 et vivant depuis à Paris, s’est vu décerner la plus haute récompense de l’Académie des arts de Russie, l’ordre « Au service de l’art ».

Le 25 février, dans la résidence parisienne de l’ambassadeur de Russie a eu lieu une cérémonie solennelle pour la remise de l’ordre. L’un des artistes les plus représentatifs de non-conformisme du XXe siècle qui a récemment fêté ses 85 ans a reçu la récompense des mains du président de l’Académie, peintre et sculpteur, Zourab Tchereteli.

« Quand tu vis longtemps, alors il ne peut que t’arriver des choses bien que l’on peut, dans certains cas, appeler des miracles », a déclaré Oscar Rabin en recevant sa récompense.

« J’ai vécu cinquante ans en URSS et il ne m’était jamais venu à l’esprit que je vivrais la grande partie de ma vie à Paris. En vivant à Paris, je ne pouvais pas imaginer que le président de l’Académie des arts de Russie allait me remettre ce genre de récompense, et que l’ l’ambassadeur de Russie preterait pour cela sa magnifique résidence »a avoué l’un des organisateurs et participants à la célèbre « Exposition Bulldozer » en 1974 à Moscou.

La nationalité russe a été rendue à Oscar Rabine en 1990 et ses œuvres embellissent aujourd’hui les plus grands musées du monde. 


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.