Des opposants russes appellent au boycott d’Yves Rocher

Alexeï Navalny Crédit : Itar-Tass

Sur les réseaux sociaux, l’opposition russe se déchaîne contre Yves Rocher en Russie. Le journal de l’opposition, Novaïa Gazeta, a dévoilé qu’une plainte de Bruno Leproux est à l’origine des poursuites à l’encontre d’Alexeï Navalny et son frère Oleg. En réponse à cette plainte, les opposants russes ont piraté le compte Facebook du distributeur français de cosmétiques et ont appelé les consommateurs à boycotter les produits Yves Rocher.

L’affaire a débuté en décembre. Les frères Navalny sont accusés d’avoir détourné et blanchi 55 millions de roubles (1,36 million d’euros). À la mi-décembre, Bruno Leproux a introduit une plainte au Comité d’enquête visant directement Alexeï Navalny, l’un des principaux opposants à Vladimir Poutine. Le directeur de l’entreprise demande que « les responsables soient poursuivis » pour « abus de confiance ».

En effet, selon l’enquête, Bruno Leproux a été forcé de signer un contrat avec la compagnie de transport de Navalny ce qui a porté préjudice à son entreprise. À cette accusation, Oleg Navalny a rétorqué : « Je suis allé voir le directeur et je lui ai proposé nos services. J’ai trouvé une compagnie de transport prête à transporter les produits d’Yves Rocher pour peu d’argent ».

Sur son blog, Alexeï Navalny a expliqué : « Leproux est visiblement sous pression. Yves Rocher est une énorme entreprise. La compagnie possède des tonnes de magasins dans chaque ville de Russie.» Il a tout de même rappelé : « Lorsque vous utilisez leurs produits cosmétiques, souvenez-vous que vous payez ceux qui sont prêts à participer à toutes les bassesses et les fraudes juste pour éviter la colère de leur directeur. »

Source : Newsru.com

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.