L’industrie touristique russe mobilisée pour accueillir la Coupe du Monde

22 septembre 2016 Maria Tchobanov
Comment la Russie se prépare-t-elle à l’événement sportif majeur qu’est le Mondial 2018 ? Comment structure-t-elle son offre touristique pour profiter de cette occasion unique et relancer le secteur ? Pour répondre à ces questions l’Agence fédérale russe du Tourisme (Rostourism) a organisé le 21 septembre une conférence à Paris à l’occasion du salon international IFTM TOP RESA.
Visit Russie
Crédit : Maria Tchobanov

Le coup d’envoi de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 sera donné en Russie dans 624 jours, le 14 juin. Cet événement planétaire et une opportunité exceptionnelle pour le pays en termes de développement touristique. C’est aussi un défi énorme en termes d’accueil, de transport, d’infrastructure, de logistique, de marketing et de sécurité. La Russie est-elle prête à affronter ce défi?

Selon des acteurs du secteur touristique russes et français présents à la conférence, malgré les contraintes du contexte actuel – les sanctions qui pèsent sur l’économie russe et la méfiance des voyageurs face à la menace terroriste – la Russie s’adapte et ne cesse d’attirer de plus en plus de touristes européens et français.

Le pays a reçu plus de 86 000 voyageurs français durant les trois premiers trimestres de 2016. Le nombre de visas touristiques livrés par les Consulats russes en France a augmenté de près de 30% par rapport à la même période de l’année précédente. D’après les statistiques officielles, durant le premier semestre 2016, le tourisme organisé depuis l’étranger a augmenté de 19,5%. Pour toutes les catégories de voyageurs étrangers l’augmentation est de 6%, suite à la baisse du nombre de voyages d’affaire.

Christian Loth, ‎directeur commercial international de KMP Group, confirme que le tourisme vers la Russie se porte très bien. « Après une année 2015 moyenne, 2016 va se terminer avec un excellent score – une progression de 20%, et 2017 s’annonce déjà comme historique avec une progression qu’on estime à plus de 30–35% », rassure le spécialiste en soulignant néanmoins que le souci reste d’installer cette tendance dans la durée. Selon Christian Loth, l’expérience montre que la Coupe du Monde ne génèrera probablement pas énormément de trafic en tant qu'événement, toutefois les infrastructures qui sont mises en place, et la publicité autour de cet évènement profiteront pour les années à venir.

Sergei Korneev, directeur adjoint de Rostourism a insisté sur le fait que grâce aux préparatifs de cet évènement sportif majeur, on peut constater une amélioration notable de la qualité des infrastructures de transport et de l’accueil dans les régions russes. Les 11 villes qui recevront les supporters du monde entier mettent en place les infrastructures selon les standards et les normes de sécurité internationaux, qui serviront plus tard à l’industrie touristique. Les villes s’équipent de nouveaux hôtels confortables, notamment avec la contribution de compagnies françaises, de stades modernes et renouvellent les infrastructures de transport. Ainsi le football peut booster le développement du tourisme dans des villes comme Saransk, Ekaterinbourg, Kazan, Samara.

De nouveaux circuits en plus de circuits traditionnels

Par ailleurs, les itinéraires touristiques traditionnels dont peuvent profiter les supporters sont toujours d’actualité. Le parcours de l’Anneau d’Or, un produit touristiquecréé à l’époque soviétique, fête en 2017 ses 50 ans tout en restant très attractif par son aspect authentique, sa richesse historique et architecturale. Les croisières sur la Volga sont également très populaires parmi les voyageurs étrangers qui apprécies les beautés de la nature russe.  Ou encore les itinéraires de la Couronne d’argent – le nord-ouest de la Russie, avec comme point de départ Saint-Pétersbourg et la visite des plus anciennes villes de la Russie – Pskov, Novgorod, Ivangorod ainsi que la Carélie avec sa nature extravagante et préservée et des villages authentiques.

Pour répondre aux demandes plus sophistiquées, de nouveaux produits touristiques voient le jour. 2017 marque l’année du centenaire de la révolution d’Octobre, un évènement qui a bouleversé l’histoire russe et mondiale et qui provoque une intense polémique aujourd’hui encore. Rostourism propose à cette occasion l’itinéraire La Route rouge qui retrace l’histoire de la révolution et inclut les sites principaux liés au mouvement révolutionnaire en Russie. D’autres produits extrêmement enrichissants sont les itinéraires de La Route du thé et La Route de soie : ils traversent la Russie et mènent en Asie centrale et en Chine. La Sibérie, l’Oural et l’Extrême-Orient russe s’ouvrent de plus en plus au tourisme en élargissant la géographie des voyages possibles.

Pour une meilleure visibilité des offres, Rostourism a pris la décision d’ouvrir à Paris un Office du tourisme russe sous la marque Visit Russia, qui pourra informer les acteurs du marché touristique des nouveautés. L’ouverture est prévue le 7 décembre prochain et très attendu par les opérateurs français en manque d’appui institutionnel et de conseils de spécialistes compétents. 

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook