L’oblast d'Arkhangelsk pourrait exporter son biocarburant en Europe

L’oblast d'Arkhangelsk, riche en forêts, souhaite attirer des investisseurs chinois et suédois dans son industrie de transformation du bois. Au Forum de Sotchi, Igor Orlov, gouverneur de la région, nous a parlé des entreprises étrangères installées dans la région et des nouveaux produits que la région souhaite exporter.

Image par Natalia Mikhaylenko

Igor Orlov, gouverneur de l’oblast d’Arkhangelsk. Source : RBTH

L’oblast d'Arkhangelsk est connu pour être un centre de construction navale, la principale « scierie » de Russie et une région qui accueille l’unique cosmodrome du pays. Les investisseurs étrangers s’intéressent particulièrement à sa forêt. L’entreprise américaine International Paper s’y est installée depuis 2007.

Avec le combinat de cellulose et de papier de l’oblast d’Arkhangelsk, elle forme la co-entreprise Groupe Ilim. Les Américains y ont investi presque 800 millions d’euros en un peu plus de deux ans pour moderniser sa production.

Les Suédois et les Chinois s’intéressent à l’industrie forestière, notamment à la transformation du bois et à la fabrication de produits en bois. Pour nous, la situation n’est pas satisfaisante – il nous faut plus d’investisseurs, des nouvelles technologies – mais la région attire des investissements, c’est évident.

De notre côté, nous souhaitons attirer les entreprises russes et étrangères dans le domaine de la construction de logements. Nous avons besoin de nouvelles technologies. Le secteur de la construction de logements dans la région est dans une situation complexe. 

Nouvelles exportations

Actuellement, nous développons activement l’énergie pour le biocarburant, nous avons toute une série de projets pour plusieurs milliards de roubles. Le principal type de biocarburant que nous produisons sont les pellets [granulés de tourbe, de déchets agricoles et de bois, ndlr]. Je pense que d’ici un an à un an et demi, nous deviendrons le principal fabricant de pellets combustibles de bois – c’est un combustible moderne écologique très efficace, très porteur du point de vue écologique, très demandé en Europe – c’est un produit d’exportation.

Impact des sanctions sur l’oblast

Elles ont eu un impact dans certains domaines liés à la recherche de ressources, il a pu y avoir quelques difficultés opérationnelles, mais ce n’est pas dramatique. Certaines opérations mettent plus de temps, sont réalisées moins facilement, mais elles sont réalisées. Nous continuons à expédier les marchandises, donc ce sont des difficultés tout à fait supportables. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.