Malgré les sanctions, les entreprises étrangères lorgnent sur l’oblast de Sverdlovsk

Les régions attirent les investisseurs, notamment en créant des zones économiques spéciales. L’une d’elles, la Vallée de Titane, située dans l’oblast de Sverdlovsk, est relativement jeune. Sa création remonte à 2012. Actuellement, le projet est en cours de développement intensif, les premiers résidents américains sont déjà confirmés, des investisseurs japonais et français sont également prêts à intégrer la zone spéciale. Artemi Kizlassov, directeur général de la ZES Vallée de Titane nous explique comment les sanctions ont influé sur le projet.

Image par Natalia Mikhaylenko

Atremi Kizlasov. Source : RBTH

À l’heure actuelle, la liste des résidents de la Zone économique spéciale (ZES) La Vallée des Titans comprend le groupe américain Praxair, le groupe azerbaïdjanais AS-Group se prépare à intégrer la zone, des accords d’intention pour la réalisation de projets dans la zone sont signés avec les groupes MHIEC (Japon) et Figeac Aero (France).

Nous sommes également en pourparlers avec des groupes tels que Boeing (Etats-Unis), Kennametal (Etats-Unis), Minicut International (Canada), Ruukki Rus (initialement, finlandais, après la fusion avec le suédois SSAB) et bien d’autres compagnies étrangères.

Bien sûr, l’instabilité économique et politique dans le monde ont eu une influence sur le déroulement et le caractère du processus de négociation : les pourparlers avec nos partenaires ont quelque peu ralenti, parfois ils sont passés de la sphère publique dans la sphère fermée aux discussions, mais ils ne sont pas au point mort.

En effet, la plupart des entreprises avec qui nous sommes en négociations sont des grands groupes qui sont, d’une manière ou d’une autre, liés au marché du titane. C’est un marché à long terme, le cycle de production est long, la planification s’y fait rarement pour les 5 à 10 ans à venir, mais pour un délai beaucoup plus important.

Par exemple, au Salon aéronautique de Farnborough 2014, nous avons signé un mémorandum tripartite avec le groupe français Figeac Aero et le groupe russe VSMPO-AVSIMA, spécialisé dans le titane, qui s’inscrit dans le cadre du projet de zone économique spéciale Vallée de Titane.

Le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries Environmental & Chemical Engineering Co. Ltd souhaite également introduire les dernières technologies de traitement des ordures ménagères. Notre zone économique spéciale accueillera justement une entreprise qui fabriquera des équipements pour ce type d’usines.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.