L’oblast de Nijni-Novgorod à la recherche de nouveaux investisseurs

Crédit : Oleg Zoloto/RIA Novosti

Crédit : Oleg Zoloto/RIA Novosti

L’oblast de Nijni-Novgorod (Volga) souhaite attirer des investissements internationaux vers ses projets d’infrastructure. A ce jour, le volume d’investissements étrangers versés dans ce secteur s’élève déjà à un milliard de dollars.
International Business Summit Nizhny Novgorod En partenariat avec le Sommet international des affaires

Début septembre, Nijni-Novgorod, la cinquième ville la plus peuplée de Russie, accueillera le troisième Sommet international des affaires. Cette conférence annuelle se tiendra dans un contexte géopolitique complexe et sur fond de sanctions. Ainsi, les principaux thèmes du sommet seront les substitutions aux importations, la mise en valeur des terres agricoles et la recherche d’investissements. Des représentants de la Ligue arabe, la Belgique, l'Allemagne, l'Italie, la France et la Chine ont déjà confirmé leur participation.

L’oblast de Nijni-Novgorod est située à 400 km de Moscou. C’est un centre économique et un pôle de transport important. Depuis 2005, la région se développe dans le cadre d’une stratégie à long terme et devance sur de nombreux critères la moyenne nationale. Pour l’année 2013, l’indice de production industrielle de cette région a été 17 fois plus élevé que l’indice moyen russe. Le PIB régional a augmenté de 4,2% en un an (contre 1,4% pour le pays dans son ensemble).

Cette région se trouve à la croisée de deux couloirs de transports internationaux et assure les flux de marchandises vers tous les coins du monde via le transport routier, ferroviaire et fluvial. Par ailleurs, la région met désormais un accent sur les projets d’infrastructure. « Toutes les régions comprennent que, sans les infrastructures, il est impossible d’assurer un climat d’investissement favorable et de lancer d’importants projets d’investissement. Aussi, nous devons concentrer nos efforts sur les infrastructures. C’est pourquoi, lors du présent sommet, nous souhaitons aborder les problèmes que nous rencontrons et échanger de meilleures pratiques », a déclaré Iouri Grochev, ministre par intérim de la Politique d’investissement de l’oblast.

Les grands projets de l’oblast de Nijni-Novgorod

Plusieurs projets importants sont déjà en cours de réalisation. Valery Chantsev, gouverneur par intérim de la région, a expliqué qu’une rocade de contourne était en cours de construction et qu’elle serait dédiée à l’ensemble du transport commercial de transit. Un deuxième pont viendra s’ajouter à l’unique pont au-dessus de la Volga, il permettra d’accroître la capacité de transport de l’autoroute qui relie Nijni-Novgorod au Nord. Ce projet d’infrastructure, dont le prix s’élève à 275 millions d’euros (13 milliards de roubles), devrait être mené à bien en 2016.

L’aéroport est en cours de modernisation, la première partie devra être prête avant janvier 2016. Le projet de reconstruction de la gare centrale a également été approuvé. Le principal objectif du projet est d’optimiser l’utilisation de l’espace souterrain, comme cela se fait déjà à l’étranger.

« Quant à l’industrie de Nijni-Novgorod, nous devons construire plusieurs sites importants : un complexe de craquage catalytique de pétrole au sein de notre raffinerie de Kstov ainsi qu’une grande usine de construction mécanique à Nijni-Novgorod ; le coût de chaque projet s’élève à environ 45 milliards de roubles (900 millions d’euros) », explique l’administration de la région.

En 2017, nous lancerons la construction d’un complexe de traitement du goudron pour un coût de 2 milliards d’euros (96 milliards de roubles). Chacun de ces sites nous apportera une croissance de 7% à 8% par an.

Climat d’investissement

Les régions de la Fédération de Russie se livrent une rude concurrence pour les investissements. L’oblast de Nijni Novgorod est l’une des premières en Russie à avoir adopté des lois sur le soutien aux investissements, innovations, parcs technologiques et sur les partenariats public-privé.

Actuellement, la région propose aux investisseurs deux types de plateformes pour la réalisation de projets d’investissement : des terrains libres avec tous les réseaux de communication nécessaires (les plateformes d’investissements « vertes »), ainsi que les capacités vacantes dans les entreprises industrielles (plateformes « brunes ») au sein des parcs industriels existants.

La région apporte un soutien financier aux projets importants, longs à mettre en place et présentant un fort besoin d’investissements. Ces projets obtiennent le statut prioritaire et d’importants avantages fiscaux sur les bénéfices et les biens immobiliers. Actuellement, 82 projets d’investissement ont obtenu ce statut.

Les domaines que la région considère les plus prometteurs pour son développement sont la construction automobile, la chimie, la pétrochimie et la métallurgie. Les mesures d’incitation visent, avant tout, à attirer un flux d’investissements et d’innovations dans ces domaines. Depuis 2006, selon les données statistiques, le volume d’investissements annuels dans la région a été multiplié par quatre, alors que le volume d’investissements étrangers a été multiplié par 10 pour dépasser désormais $1 milliard. Des géants mondiaux, tels que Liebherr, Onduline, Unilin, Skoda, Volkswagen et Mercedes, sont installés dans la région.

Au cours de ces dernières années, la Chine est devenue l’un des principaux partenaires étrangers de l’oblast. D’après le ministère des Affaires étrangères de l’oblast de Nijni Novgorod, en 2013, la Chine est arrivée en quatrième position en volume d’échanges commerciaux avec la région. Selon les estimations des douanes de Privoljié, le volume d’échanges commerciaux avec la Chine en 2013 s’élève à 360 millions d’euros.

 

Avec l’utilisation des données fournies par le magazine Sommet international d’affaires annuel. Edition officielle.

Plus d'information sur le Sommet international des affaires sur le site de l'évènement


Contenu partenaire

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.