Volkswagen, Coca-Cola, Apple et McDonald's : ces marques qui ont conquis la Russie

Samsung serait leader sur le marché des smartphones à Moscou en nombre de modèles vendus, mais deuxième derrière Apple en termes d’argent. Crédit : service de presse

Samsung serait leader sur le marché des smartphones à Moscou en nombre de modèles vendus, mais deuxième derrière Apple en termes d’argent. Crédit : service de presse

La majorité de la population russe opte pour des marques étrangères : ils choisissent les Hyundai et les KIA coréennes et les smartphones de Samsung. Mais contrairement au reste de la Russie, les Moscovites achètent plus de produits Apple et Volkswagen.

La qualité allemande et américaine

Selon les chiffres d’Online Market Intelligence, plus de 50% des Russes font toujours attention au nom du fabricant ou du fournisseur lorsqu’ils achètent des articles et des services car pour le consommateur, la notoriété est synonyme de qualité. D’après l’agence Avtostat, la marque automobile la plus populaire à Moscou est Volkswagen, devant KIA. Le podium est complété par Hyundai. Quant aux modèles concrets, la Golf est leader des ventes, suivie de la Hyundai Solaris, de la Ford Focus et de la Skoda Octavia. En 2013, le groupe Volkswagen a vendu 5,93 millions d’automobiles en Russie, soit une hausse de 3,3% par rapport à 2012. Si c’est bien l’industrie automobile allemande qui l’emporte à Moscou, les Coréens dominent sans partage en province. Le modèle le plus vendu en Russie est la Hyundai Solaris avec 114 mille véhicules écoulés l’année dernière, juste devant la KIA Rio New avec 89 788 voitures.

La lutte entre les producteurs de smartphones Apple et Samsung s’avère tout aussi acharnée sur le marché russe. Selon les chiffres du département marketing de la société Evroset, Samsung serait leader sur le marché des smartphones à Moscou en nombre de modèles vendus, mais deuxième derrière Apple en termes d’argent, tout simplement parce que les modèles du géant américain coûtent plus chers. Quant à Nokia, il occupe une honorable troisième position. En outre, si l’on prend l’ensemble du marché russe, Samsung dépasse Apple dans le secteur des smartphones selon les statistiques d’OMI Marketing, mais reste derrière dans les ventes de tablettes : les Russes préfèrent l’iPad.

Hamburgers et boissons gazeuses

Coca-Cola est arrivé en Russie dès les Jeux olympiques de 1980 et y devance toujours son concurrent au niveau mondial : PepsiCo. En janvier dernier, la société Mix-Research a réalisé un sondage par téléphone auprès des consommateurs pour savoir quelles marques de boissons et d’eau minérale ils préféraient. Et les Russes ont choisi Aqua Minerale (PepsiCo) et Bon-Aqua (Coca-Cola Co.), avec 17% des réponses chacune. Le mois précédent, 38% des personnes interrogées avaient bu de l’Aqua Minerale de PepsiCo et 37% de la Bon-Aqua, appartenant à Coca-Cola. Mais si l’on se concentre uniquement sur les boissons gazeuses sucrées, la part des marques Coca-Cola s’élève à 24%, contre seulement 15% pour Pepsi-Cola

Mis à part Coca-Cola, les Russes préfèrent aussi les fast-foods américains. Historiquement, McDonald’s est le leader absolu sur ce marché : la chaîne est déjà installée en Russie depuis 1990, et l’ouverture du premier restaurant sur la place Pouchkine a représenté un véritable évènement politique : plus de 30 000 personnes faisaient la file. Cet établissement est même resté pendant longtemps le McDonald’s le plus fréquenté d’Europe. Son premier manager, Khamzat Khasboulatov, a d’ailleurs occupé plus tard le poste de directeur de la chaîne pour toute l’Europe de l’Est. De plus, McDonald’s s’est développé en Russie uniquement avec ses propres moyens, alors que 80% des établissements de la chaîne dans le reste du monde travaillent avec des franchises. En avril 2014, le groupe possédait 422 restaurants dans 72 villes et régions du pays. Quant à Burger King, principale concurrent de McDonald’s au niveau international, il est arrivé en Russie en 2010 et s’y développe via des franchises : en 2014, la chaîne avait déjà ouvert 200 fast-foods dans ce pays. McDonald’s a finalement aussi décidé de travailler avec des franchises à partir de cette année.

Parallèlement, les entreprises étrangères adaptent leurs produits au marché russe. « Dans les restaurants McDonalds, le menu est composé en tenant compte des traditions et goûts des habitants locaux. En Allemagne, on propose une McBeer authentique, on peut trouver un hamburger traditionnel avec des galettes de riz à la place du pain en Indonésie, et les restaurants espagnols vendent le McGazpacho, soupe à la tomate froide avec de l’huile d’olive et du vinaigre. Et en Russie, la carte comporte le « Beef ala Rus » à base de bacon et de pain de seigle », explique Vadim Goussinooziorski, directeur exécutif de l’agence de relations publiques et de marketing Krasnoe Slovo. Burger King propose, lui, un repas adapté durant le Grand Carême, dont un burger végétarien et un rouleau avec des boulettes de lentilles.

 

Et vous quelles marques préférez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #marque


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.