Le prix du pétrole va augmenter à cause des sanctions contre la Russie

Crédit : Shutterstock/Legion Media

Crédit : Shutterstock/Legion Media

Des éléments-choc pourraient faire augmenter le pétrole de 3 dollars.

En 2014, le système des prix du pétrole sur les marchés mondiaux va dépendre de beaucoup d'éléments. Si l'Union Européenne impose des sanctions qui toucheront l'industrie pétrolière russe, cela influera sur les volumes de livraisons et conduira à une hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

Cependant il est peu probable que les pays de l'UE arrivent à un avis unanime en ce qui concerne la prise de mesures si radicales.

En même temps, Bruxelles et les États-Unis peuvent décider de réduire leurs livraisons en Russie de haute technologie pour le secteur pétrolier. A moyen terme, cela pourrait même mener à une chute de la production de pétrole, à une diminution des livraisons et à une hausse des prix sur les marchés mondiaux.

Si un de ces facteurs ou plusieurs à la fois deviennent réalité, alors il y aura lieu de parler de possibles variations du prix du baril de pétrole de plus ou moins 3 dollars.

Un autre facteur important dans la question du prix du pétrole cette année reste la possible sortie sur le marché mondial de l'Iran, si celui-ci parvient à un accord avec le Conseil de Sécurité de l'ONU sur son programme nucléaire et l'affaiblissement des mesures restrictives à l'égard de Téhéran. La hausse du prix du pétrole peut également dépendre de la détérioration de la situation en Syrie en cas de possible intervention militaire des États-Unis et de leurs alliés.

En ce qui concerne l'Irak, à moyen terme, l'extraction du pétrole va augmenter dans ce pays. Néanmoins, il est encore trop tôt pour en parler. Il est peu probable que les Irakiens puissent avoir en 2014 une influence sur le prix du pétrole sur les marchés mondiaux. A terme, l'Irak pourra moderniser son infrastructure pétrolière, augmenter le volume des ventes de pétrole sur le marché. Il faut aussi que l'OPEP confirme les quotas de ventes de pétrole de l'Irak.

Le marché mondial du pétrole se diversifie facilement. Une baisse du volume des livraisons d'un pays est compensée par d'autres sources. La Libye et l'Algérie n'ont pas une influence notable sur le prix du pétrole sur le marché mondial. En Libye, la production de pétrole est bien en dessous des possibilités qu'a le pays. La situation politique interne dans les régions des gisements principaux de pétrole continue d'être tendue, c'est pourquoi les petits volumes de pétrole qui y sont produits n'ont pas grande influence sur les prix mondiaux.

Texte en entier disponible sur le site de Rossiyskaya Gazeta

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #pétrole


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.