Le français Allociné cède sa part de Kinopoisk

Source : Service de presse

Source : Service de presse

Le groupe français Allociné met en vente sa participation de 40 % dans le site de recherches russe Kinopoisk. La vente est opérée par VTB Capital, informe Kommersant, citant le site roem.ru. La source du quotidien venant d’un fonds d'investissement étranger annonce que les « prétendants sont nombreux ». VTB Capital et Allociné se sont abstenus de tout commentaire.

Selon les sources du quotidien sur le marché des investissements à risque, le fonds Russia Partners et le réseau de JSCF Sistema, entre autres, participeront aux consultations sur l'acquisition des actions de Kinopoisk. Russia Partners s'est abstenu de tout commentaire. Le représentant de JSFC Sistema ne conteste pas l'intérêt du groupe vis-à-vis de Kinopoisk, mais souligne qu'aucune décision n'a été prise à ce sujet. 

La cession par Allociné de ses parts dans Kinopisk est motivée par la vente globale d'Allociné, explique notre correspondant chez Kommersant, proche de la direction de la société française. L'actionnaire principal d'Allociné à hauteur de plus de 90 % est le fonds américain Tiger Global.

Le 10 juillet, le quotidien français l'Opinion a annoncé que Tiger Global a entamé des négociations exclusives sur la vente d'Allociné au fonds d'investissement parisien Fimalac. Selon le journal, la vente porte sur tous les actifs d'Allociné à l'exception de Kinopoisk, le site qui compte la plus grande audience au sein du groupe.

Aussi, le site français Allociné, selon ses propres informations, compte environ 12,5 millions de visiteurs par mois, le nombre de visiteurs des sites du groupe en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne, en Turquie et au Brésil est considérablement inférieur.

Tiger Global pourrait être déçu par son investissement dans Allociné, note l'Opinion: en 2007 le groupe a déboursé 120 millions d'euros pour sa participation alors qu'aujourd'hui, celle-ci est estimée à 50-70 millions. 

En octobre 2009, Allociné a racheté 40 % de Kinopoisk au groupe DST de Yuri Milner et Grigory Finger. A l'époque, le site Kinopoisk était estimé à $ 3-5 millions. DST avait racheté cette part pour $ 1,2 millions. 60 % de Kinopoisk appartiennent à parts égales aux fondateurs du site, Vitaliï Tatsiï et Dmitri Soukhanov.

Tatsiï s'est abstenu de tout commentaire sur le départ possible du partenaire français. Les actionnaires majoritaires n'envisagent pas de vendre leurs parts pour le moment. 

Selon TNS Russia, l'audience de kinopoisk.ru en mai 2013 s'élève à 16 182 millions de russes âgés entre 12 et 64 ans. Ainsi, le site arrive en 14e position parmi les plus visités du web russophone. À titre de comparaison, le leader en terme d'audience mensuelle, le site mail.ru, compte 59 587 millions de visiteurs russes.

Serguei Azatian, partenaire directeur chez Inventure Partners évalue la capitalisation de kinopoisk.ru à $ 50 millions. 

Pour plus d'information: www.vedomosti.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.