Apple fait une exception en Russie

A ce jour, Apple n'a signé un accord de distribution des iPhone qu'avec le réseau de ventes au détail russe Svyaznoy.Crédit photo : RIA Novosti

A ce jour, Apple n'a signé un accord de distribution des iPhone qu'avec le réseau de ventes au détail russe Svyaznoy.Crédit photo : RIA Novosti

Le système de ventes d'iPhone, utilisé dans le monde entier, n'a pas fonctionné en Russie. Pour la première fois, Apple fait une exception en mettant fin à la vente de ses smartphones à travers le réseau d'opérateurs mobiles et prévoit des livraisons directes aux revendeurs russes.

Apple est en discussion avec les revendeurs d'électronique concernant les livraisons directes d'iPhone, selon les informations fournies au quotidien Vedomosti par les sources proches des trois revendeurs. Les négociations sont encore à leur phase initiale, les conditions concrètes de la collaboration n'ont pas été déterminées, ajoute l'un d'entre eux.

Un autre espère que les livraisons directes d'iPhone débuteront dès l'automne 2013, traditionnellement la saison haute dans la vente au détail. 

Plusieurs années durant, Apple essayait de vendre les iPhone en Russie de la même manière que partout ailleurs, à travers le réseaux d'opérateurs mobiles. En 2008, le groupe a signé un accord de distribution avec les leaders du marché, MTS, Megafon et VimpelCom, les autorisant à commercialiser les iPhone dans leurs boutiques ainsi qu’auprès des revendeurs.

Les accords fixaient les obligations de chaque opérateur en matière de quantité d'appareils que ces derniers devaient racheter à Apple pour une période donnée : en moyenne, quelque 1 - 1,5 millions d'appareils en deux ans.

Pourtant, il est devenu rapidement évident que la demande pour les iPhone sur le marché russe (d'autant plus, au prix de vente conseillé par Apple, à savoir quelque 30 000 roubles soit 750 euros) n'atteindra pas un tel niveau et que les obligations ne pourront être honorées.

En conséquence, Megafon et MTS n'ont pas reconduit leurs contrats avec Apple, et, la semaine dernière, VimpelCom qui avait signé un accord de distribution direct avec Samsung auparavant, y a renoncé également. Apple exigeait l'investissement d'importants moyens dans la promotion des iPhone, alors qu'une grande partie des mobiles Apple était commercialisée non à travers le réseau de ventes au détail de VimpelCom, mais en gros, explique le principal analyste chez Mobile Research Group, Eldar Mourtazine.

Il précise également que la vente au détail a connu un échec, entre autres, parce qu'en Russie la pratique de vente de mobiles avec un abonnement, utilisé dans d'autres pays, n'existe pas. Ainsi, pour les opérateurs russes cela a été peu rentable et ne rentrait pas dans leurs compétences. 

Le réseau de boutiques MTS n'exclut pas une signature d'un nouvel accord d'achat des iPhone si Apple propose des conditions avantageuses, explique Irina Agarkova, représentant de MTS. Pour Mégafon, la reconduction du contrat avec Apple est également une question de conditions, selon son attaché de presse Yulia Dorokhina. 

A ce jour, Apple n'a signé un accord de distribution des iPhone qu'avec le réseau de ventes au détail russe Svyaznoy ; la société n'a pas encore décidé à qui d'autre elle conférera l'importation des iPhone en Russie, annonce le responsable d'une des sociétés de distribution. Fin de la semaine dernière, cela a fait l'objet de discussion entre les responsables des bureaux russe et européen d'Apple dans le siège du groupe à Londres.

Il est possible qu' Apple importera les smartphones en Russie directement, mais il n'est pas certain que la société parviendra à répondre entièrement à la demande, estime notre interlocuteur chez Vedomosti. Plusieurs sociétés, notamment des distributeurs actuels d'Apple, se sont proposées comme partenaires et ont préparé des business plans, dit-il. 

Svyaznoy a signé un accord de livraison directe d'iPhone avec Apple en automne 2012. Grâce à ce nouveau système, le chiffre d'affaires de vente d'appareils Apple de Svyaznoy a triplé, particulièrement au IVe trimestre, a dit Michael Tuch, directeur général de Svyaznoy, à Vedomosti.

Il considère le système précédent, qui n'impliquait que les opérateurs, imparfait : le détaillant recevait souvent des lots résiduels de marchandise. Le système de livraisons directes des iPhone auprès d'autres réseaux de détail n'aura pas d'impact significatif pour les ventes de Svyaznoy, assure-t-il: le potentiel de ventes des smartphones est encore très élevé.

Les prix de détail des smartphones Apple ne risquent pas de baisser avec l'augmentation du nombre de distributeurs car ils sont déjà très proches des prix européens, estime Alexandre Vengranovitch, analyste chez Otkritie Capital.

Tiré de l’article paru dans Vedomosti. Pour plus d’information: www.vedomosti.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.