Créations made in Russia

Depuis l'an dernier, les créations de designer se sont accaparées les showrooms russes et les magasins de vente en ligne. Leurs créatrices sont de jeunes femmes qui ont déjà travaillé dans le secteur de la mode. Voici des marques qui valent le détour.

Rainbow seekers

Bijoux ethniques

Les sœurs Irina et Marina Kirianova, créatrices des bijoux Rainbow Seekers, ont déjà proposé quatre collections en un an. La marque propose également une ligne destinée aux hommes, composée de bracelets de fines lanières de cuir.

Créatrice de vêtements de formation, Irina Kurianova trouve la fabrication de bijoux plus intéressants. « Toutes les formes peuvent exister. L'imagination ne connaît pas de limites », explique-t-elle. Irina n'exclut cependant pas de créer des collections capsules de vêtements dans l'esprit des collections de bijoux Rainbow Seekers.

« Au début, Irina a acheté une petite quantité de matériaux. Nous voulions voir ce que nous pouvions en tirer », raconte Marina Kirinanova.

Pour lancer la marque, les économies d'Irina et une prime opportune ont suffi. Maintenant, la marque est viable et continue à se développer. 

Info pratique


Prix :de 130 à 300 dollars pour un collier, et de 60 à 100 dollars pour des boucles d'oreilles ou des bracelets.

Acheter en ligne:  www.shop.rainbowseekers.ru

Où trouver ces produits à Moscou : Rommchik (9 rue  Bolchaïa Dmitrovka, escalier 2, 1er étage)

Il est possible de se procurer ces bijoux à Moscou, Krasnodar et Novossibirk. Irina et Marina rêvent cependant d'avoir leur propre magasin, puis de commercialiser leurs produits aux États-Unis.

Elles portent une attention toute particulière aux matières premières : Irina passe son temps à chercher de nouveaux fournisseurs, essentiellement en Chine et en Amérique.  La nouvelle collection nommée « Moonlight Shadow » propose des bijoux ornés de lapis-lazuli, cyanites, nacres noires et lave volcanique.

}

Olya Chikova

Cols amovibles et colliers en dentelle

Olga Chikhova a d'abord fait des études de créatrice de vêtements avant de travailler pendant longtemps comme costumière dans le théâtre et le cinéma (notamment pour le film russe Generation P).

Elle fut également la styliste d’Evelina Khromtchenko, présentatrice et experte en mode. « Evelina apprécait mes bijoux et mes robes. Elle me disait souvent : Olga, vous devriez travailler dans le milieu de la mode, essayons ! C'est ainsi que tout s'est mis en place. »

Il est possible de se procurer ces bijoux à MoscouKrasnodar et Novossibirk. Irina et Marina rêvent cependant d'avoir leur propre magasin, puis de commercialiser leurs produits aux États-Unis.

Elles portent une attention toute particulière aux matières premières : Irina passe son temps à chercher de nouveaux fournisseurs, essentiellement en Chine et en Amérique.  La nouvelle collection nommée « Moonlight Shadow » propose des bijoux ornés de lapis-lazuli, cyanites, nacres noires et lave volcanique.

La première collection de la créatrice proposait bijoux et vêtements. Ceux-ci ont retenu l'attention du public. Maintenant, cette dernière se consacre aux accessoires à travers la création de cols et colliers. 

Info pratique


Prix : sur demande

Acheter en ligne :  www.yoox.com

Où trouver ces produits à Moscou : Centre commercial « Vesna » (19 rue Novy Arbat), TSOUM Magasin, 2 rue Petrovka)

Le marque a été repérée par le site de vente en ligne Yoox.com. Sur internet, les bijoux d'Olga côtoient désormais les créations des célèbres noms de la mode.

Olga se procure ses matières premières essentiellement en Russie. Elle utilise beaucoup de strass et de cristaux Swarovski. Elle adore le minimalisme, l'avant-garde russe et la mode des années 1920.

Elle se projette déjà dans l’avenir : « J'aime beaucoup l'esthétique soviétique. Je ne l'ai pas encore intégrée à mes travaux, mais j'y aurai recours dès que je trouverai des matériaux qui s'y prêtent. »

}

VOLHA

Grands colliers en pierres naturelles

Olga Prokopoka a longtemps travaillé comme rédactrice pour la section bijoux du journal Tatler. En septembre 2012, elle a décidé de s'essayer au travail de designer. C'est ainsi qu'est née VOLHA. Olga a commencé par créer des bracelets, puis des colliers et des clips.

Info pratique


Prix : à partir de 560 dollars

Où trouver ces produits à Moscou : TSOUM magasin (2 rue Petrovka), Bisou By Me (21 Boulevard Petrovski), Fen Dry Bar (4 rue Bolshoï Patriarchi), Manash (4 rue Molodogvardeïskaïa,  bâtiment  1) 

Elle fabrique environ cent bijoux par an de ses propres mains. « J'ai beaucoup aimé travaillé les pierres. J'utilise essentiellement des agathes du Brésil, des strass et des matériaux en provenance d'Italie », explique-t-elle.

Les colliers de la nouvelle collection sont de vrais objets d'art. Au cours de la fashion week organisée par Mercedes-Benz, les colliers aux dimensions démesurées ont été exposés dans des cadres, tels de véritables tableaux. 

« Cette collection est consacrée au soleil et à la terre, à différentes cultures: mexicaine, africaine etc. ajoute Olga. Je suis passionnée par l'art. Matisse et Gerhard Richter sont mes artistes préférés ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies