Le centre d’exposition de VDNKh fait peau neuve

Le complexe du domaine de 237,5 hectares a été créé en 1939 par décision du Deuxième Congrès des kolkhoziens comme un lieu visant à exposer les réussites économiques du pays.  Crédit : Itar-Tass

Le complexe du domaine de 237,5 hectares a été créé en 1939 par décision du Deuxième Congrès des kolkhoziens comme un lieu visant à exposer les réussites économiques du pays. Crédit : Itar-Tass

L’un des principaux lieux touristiques de Moscou, le centre russe d’exposition, qui portait le nom durant l’URSS de « centre d’exposition des réussites agricoles » (VDNKh), va être entièrement reconstruit.

Selon RBС Daily, la mairie de Moscou a entériné les paramètres de redéveloppement de ce site historique et la construction d’environ 700 000 mètres carrés de bâtiments commerciaux. Dernièrement, un aquarium, un parc aquatique, une piscine, une salle de conférence, des pavillons d’exposition, deux hôtels, une piste de roller, un mur d’escalade, des salles de cinéma, et plusieurs musées sont apparus.

Ces plans devraient être mis en œuvre en dehors de la partie historique du centre d’exposition. La construction de nouveaux édifices sera assurée sur les terrains qui se trouvent dans les limites du centre d’exposition mais qui ne font pas partie de la partie historique, a indiqué à RBC Daily Natalia Sergounina, l’adjointe au maire de Moscou pour les questions territoriales et immobilières.

Selon Sergounina, il n’y aura qu’une restauration dans la zone historique. Son budget, selon des estimations prudentes, sera de plus de 380 millions d’euros. L’amortissement des anciennes communications de VDNKh a atteint les 100%, et les bâtiments, 75%, explique le directeur général du centre d'exposition, Alekseï Mikouchko. Selon lui, chacun des 45 pavillons historiques, requiert des investissements d’environ un milliard de roubles, et les célèbres fontaines, un total d’1,4 milliards de roubles. Lors de la restauration et la rénovation des pavillons vétustes, la majorité du territoire sera transformée en un « parc des expositions historiques ».

Le coût total de la rénovation du centre d’exposition de VDNKh sera d’environ 2 milliards de dollars. « Nous avons l’intention non seulement de ranger tout le bâtiment et les monuments, mais également de créer un point de repère dans la Moscou contemporaine, qui, sans doute, ravira les Moscovites, et constituera une carte de visite de la ville », indique Alekseï Mikouchko.

C’était justement un tel lieu symbolique que représentait VDNKh au temps de l’URSS. Le complexe du domaine de 237,5 hectares a été créé en 1939 par décision du Deuxième Congrès des kolkhoziens comme un lieu visant à exposer les réussites économiques du pays. La popularité de l’exposition était très élevée parmi les travailleurs agricoles, le comité d’exposition a reçu près de 250 mille demandes.

L’exposition a été construite sur des principes territoriaux et de filières. La surface de plus de 140 hectares a accueilli plus de 250 bâtiments et équipements, des pavillons,  la maison des républiques soviétiques. Sur ce territoire se dresse une tour de 52 mètres avec une statue de 13 mètres, L’ouvrier et la kolkhozienne, représentant un conducteur de tracteur et une kolkhozienne tenant une gerbe de blé.

Après la Seconde Guerre mondiale,  sur la place principale a été construite la fontaine de l’Amitié des peuples. Sa composition sculpturale représente des figures de kolkhoziennes des différentes républiques soviétiques effectuant une danse de célébration en costumes traditionnels. Les sculptures des kolkhoziennes en bronze sont recouvertes de fines couches dorées,  les grappes sont recouvertes de feuilles de cuivre dorées. La fontaine jette plus d’une tonne d’eau par seconde à la hauteur d’une maison de huit étages.

Au milieu et à la fin des années 1990, le centre d’exposition n’a pratiquement pas fonctionné sur son principe habituel. De nombreux pavillons ont été loués à des entrepôts et des points de vente de biens ménagers, du matériel informatique et des biens de consommation. Les délais pour mener à bien le travail sont encore à définir, mais les autorités ont intérêt à forcer le processus de reconstruction, car « ces derniers temps, le centre d’exposition s’est transformé en un endroit incompréhensible », selon le chef de Mosgornaslediya, Alexandre Kibovskii.

Le centre d’exposition occupe aujourd’hui un territoire de 237,5 hectares. Son ensemble immobilier est d’une superficie de 465 000 mètres carrés et regroupe 473 bâtiments, dont 45 bâtiments d’importance fédérale et un de niveau régional.

A partir des matériaux de RBC Daily et RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.