La face cachée des tickets olympiques

Les tarifs de Sotchi sont quelque peu inférieurs à ceux des récents Jeux de Londres.Crédit photo : RIA Novosti

Les tarifs de Sotchi sont quelque peu inférieurs à ceux des récents Jeux de Londres.Crédit photo : RIA Novosti

Les ventes de billets pour les Jeux d’hiver de Sotchi débutent cette semaine. Les sésames seront néanmoins chers et difficiles à acquérir. Et même la possession d’un ticket ne vous garantira pas l’accès aux tribunes.
Le 7 février, soit exactement une année avant l'ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi,  les ventes de billets débuteront pour toutes les compétitions. Le comité « Sotchi 2014 », qui assure l’organisation de ces Jeux, ne dévoilera rien sur les procédures d’achat des places et leur coût avant cette date.
Néanmoins, il y a près d’un mois, le quotidien Izvestia avait publié des informations sur les prix des tickets, révélant notamment que les plus chers d’entre eux coûteront 980 euros.
Cette nouvelle a fait le tour du Web et a provoqué un véritable scandale. Le comité d’organisation a démenti avec vigueur ces informations.
Alors que les bloggeurs se demandent si les Russes pourront dépenser de telles sommes pour regarder des compétitions sportives, le comité d’organisation a assuré que la grande majorité des tickets seraient disponibles pour entre 25 et 75 euros environ.  
D’après les informations recueillies par Kommersant, les organisateurs disent la vérité. La somme avancée par Izvestia ne correspond d’ailleurs pas à la réalité, le prix des billets les plus chers ne s’élevant pas à 980, mais à 1 225 euros. Cette somme donne accès aux meilleures places lors de la cérémonie d’ouverture ou de clôture des Jeux.
Les tickets les moins chers pour ce spectacle coûteront quant à eux 110 euros. Il sera même possible d’assister à certaines compétitions pour seulement 12 euros. À Sotchi, le coût moyen des places s’élèvera à 157 euros. C’est pour le hockey et le patinage artistique, sports généralement très appréciés par les Russes, qu’il faudra débourser le plus d’argent. 
Les tarifs de Sotchi sont quelque peu inférieurs à ceux des récents Jeux de Londres. D’après les sources disponibles, les prix variaient alors de 23 à 2 340 euros. Il faut cependant avouer que ces olympiades se déroulaient en été et étaient les plus onéreuses de l’histoire.
De plus, la vie à Londres coûte dans l’ensemble plus cher. Mais si on compare les prix des places pour la cérémonie d’ouverture des Jeux de Sotchi avec ceux pratiqués à Vancouver, la ville russe devance son homologue canadienne de 50% : au Canada, les prix n’allaient que jusqu’à 813 euros
Comme à Londres, les ventes de billets commenceront sur Internet. Ces derniers seront disponibles sur le site http://www.tickets.sochi2014.com/ et ne pourront être achetés que par carte Visa. Les cartes des autres systèmes de paiement ne seront pas acceptées.
Ce sera également le cas sur le territoire accueillant les Jeux. Il vous faudra donc une carte Visa pour retirer de l’argent du distributeur ou payer vos achats.
« Notre entreprise installera près de 1 500 terminaux et seize distributeurs sur les sites olympiques, tant dans le zone de montagne que sur le territoire côtier », ont indiqué des représentants du groupe Visa au correspondant de Kommersant
Il est prévu que près de 70% des places soient vendues à des Russes. « Les spectateurs étrangers pourront acquérir des billets dans leurs comités olympiques nationaux ou auprès des points de vente officiels compétents, dont la liste complète sera disponible sur le sitehttp://www.sochi2014.com/ dès le lancement des ventes », expliquent les membres du comité d’organisation « Sotchi 2014 ». 
Un « passeport des supporters » sera mis en place afin de lutter contre le marché noir et les faux tickets. Tous les spectateurs devront avoir ce document sur eux pour accéder aux compétitions sportives. Il sera disponible après avoir réalisé l’achat et effectué une demande en ligne.
Les organes fédéraux du pouvoir exécutif, qui assureront la sécurité des Jeux, seront chargés du contrôle de ces passeports. Le supporter pourra rendre son billet s’il ne peut obtenir le document.
Les organisateurs des Jeux de Sotchi veulent lutter avec force contre les revendeurs illégaux. Le 15 janvier, une loi prévoyant des amendes pour les infractions aux règles de vente de billets est notamment entrée en vigueur.
Cette législation concerne non seulement la revente, mais également la distribution de ces places. Les projets visant à offrir un ticket à l’achat d’un souvenir olympique seront donc interdits. « L’acquisition d’une place sur un site illégal pourra être annulée et notre comité n’assumera aucune responsabilité si les spectateurs ne peuvent pas assister à une épreuve pour cette raison », préviennent les organisateurs.
Article paru sur le site de Kommersant.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies