Compte à rebours lancé avant Sotchi 2014

Près de 28,5 milliards de dollars ont été alloués à la construction d’installations et au développement d’infrastructures. Crédit : Itar-Tass

Près de 28,5 milliards de dollars ont été alloués à la construction d’installations et au développement d’infrastructures. Crédit : Itar-Tass

Les Jeux olympiques d’hiver 2014 de Sotchi, dans le Sud de la Russie, débuteront dans moins de 400 jours et, mis à part les énormes infrastructures actuellement en construction autour des sites olympiques, les préparatifs pour les cérémonies d’ouverture et de clôture sont à un stade avancé.

Selon le quotidien russe Izvestia, un acteur incarnant Pierre 1er (dit le « Grand ») ouvrira les Jeux à la tête d’une flotte de cinq navires, avec à leur bord de nombreux héros des contes traditionnels russes.

La cérémonie sera divisée en plusieurs parties dont les thèmes seront liés à la littérature et à l’histoire de la Russie. Un budget total de 62 millions de dollars est prévu pour les deux cérémonies, soit près de 20% de moins que pour les Jeux de Londres de cet été.

Dmitry Tchernychenko, président du comité d’organisation « Sotchi 2014 », a indiqué que les infrastructures de la ville, située sur la côte de la mer Noire, étaient terminées à 70% et qu’aucun retard n’était à déplorer avant ces premiers Jeux d’hiver en Russie.

« Sotchi sera la vitrine de la Russie auprès du monde entier », a déclaré Tchernychenko à Associated Press.

Le président russe Vladimir Poutine a fait des Jeux de Sotchi une des priorités de son troisième mandat et considère cet évènement comme un projet clé afin d’améliorer l’image de son pays sur la scène internationale.

Près de 28,5 milliards de dollars ont été alloués à la construction d’installations et au développement d’infrastructures, y compris des routes, dont certaines n’avaient encore qu’une voie il y a peu.

Environ 1,2 million de touristes sont attendus lors de ces olympiades, ce qui pourrait poser des problèmes en matière d’accueil.

En effet, la ville n’offre actuellement pas plus de 34 000 chambres d’hôtel, mais le Comité international olympique insiste pour que Sotchi en propose au moins 41 467, plus de la moitié devant être dans des établissements trois étoiles.

Un nouveau programme d’État a été mis en place pour tenter de régler ce problème, notamment en érigeant des hôtels au centre de Sotchi, près d’Adler et de Krasnaïa Polyana, où auront lieu plusieurs évènements sportifs.

Dmitry Tchernychenko a ainsi décrit Sotchi comme « le plus grand chantier au monde ».

Les régions du Sud de la Russie bénéficieront également d’infrastructures logistiques et de transport, dont la plupart ont été créées à partir de zéro. Plus de 50 voies de transport sont en construction, plus 367,3 kilomètres de routes et de ponts, 201 kilomètres de chemins de fer, vingt carrefours et plusieurs tunnels.

Les dépenses ont été partagées entre le ministère des Transports et les promoteurs du projet.

Les travaux sur le périphérique de Sotchi, composé de quinze ponts et de cinq tunnels traversant 10 kilomètres, ont pris fin en 2009.

Un des principaux chantiers encore en cours concerne la route et le chemin de fer entre Adler, où se trouve l’aéroport, et le centre Alpinka à Krasnaïa Polyana.

Le coût du projet est estimé à 7 milliards de dollars.

Les athlètes russes obtiennent généralement de bons résultats aux Jeux d’hiver, mais les organisateurs espèrent que le fait de se produire à domicile les motivera encore plus. L’équipe russe pense ainsi pouvoir faire mieux qu’aux Jeux de Vancouver en 2010, où elle avait terminé à la onzième place au classement des médailles.

Medvedev plafonne les tarifs hôteliers pour les Jeux

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé une résolution du gouvernement plafonnant le prix des hôtels de Sotchi à 14 mille roubles (348 euros) par nuit durant les Jeux d’hiver. Le vice-premier ministre Dmitri Kozak, qui était également basé à Sotchi durant son mandat en tant qu’envoyé du président au Caucase Nord, a expliqué à Medvedev que cette mesure réduirait de 30% à 40% les prix généralement pratiqués en haute saison par les hôtels de la ville. Kozak a également indiqué que ces tarifs pouvaient parfois grimper jusqu’à 157 mille roubles (près de 3 900 euros) lorsque Sotchi accueillait des évènements majeurs.

Durant les Olympiades, une suite de luxe dans un hôtel cinq étoiles coûtera 13 896 roubles (345 euros), alors que les autres chambres simples et doubles seront disponibles pour 8 253 roubles (205 euros) et 10 569 (262 euros) respectivement. En ce qui concerne les hôtels quatre étoiles, les chambres de luxe seront à 13 148 roubles (326 euros) par nuit, contre 5 839 roubles (145 euros) pour une chambre simple. Les hôtels de catégorie inférieure (trois étoiles et moins) et les mini-hôtels proposeront quant à eux des tarifs de maximum 4 339 roubles (108 euros).

Les prix pourraient encore être réduits suite à la construction de nouveaux hôtels, doublant ainsi le nombre de lits disponibles dans la ville. « Tous les hôtels devraient avoir ouvert leurs portes entre juin et octobre 2013 », a précisé Kozak.

Medvedev a avant tout déclaré qu’il était important que les hôteliers ne se mettent pas à chercher des failles dans la résolution. « Nos citoyens sont intelligents. Nous devrons éviter que les agences de tourisme et les hôtels ne fassent payer d’autres frais qui ne seraient en réalité pas liés au coût du service mais serviraient à compenser les pertes », a-t-il expliqué.

Les athlètes obtiendront leur visa de manière accélérée

Le président Vladimir Poutine a signé une loi simplifiant le processus de délivrance des visas aux athlètes étrangers se rendant à Sotchi pour participer aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver. Selon cette nouvelle législation, le Service fédéral des migrations pourra octroyer des visas et les envoyer par courrier électronique aux missions diplomatiques et services consulaires correspondants en Russie, et ce après demande du Comité d’organisation « Sotchi 2014 ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.