Des pères Noël sur les bancs de l’école

À Moscou, au Palais des jeunes artistes il existe une Ecole de pères Noël qui propose une formation de trois semaines pour maîtriser l’art de se rougir le nez et les joues, choisir sa fausse barbe et le bon costume, danser et jouer autour du sapin.

Dans cette école, les élèves apprennent l’histoire des héros fantastiques les plus adulés de Russie, Ded Moroz et Snegourotchka (sa petite-fille, qui l’accompagne lors de la distribution des cadeaux) et toutes les légendes où ils apparaissent. Les cours sont assurés par des professionnels de l’évènementiel spécialisés dans la réalisation de fêtes et de réveillons: metteurs en scènes, scénaristes, compositeurs, maquilleurs, pédagogues et psychologues.

« Travailler avec ces futurs Ded Moroz et Snegourotchkas, encore amateurs, est un réel plaisir. Les élèves sont très impliqués et se « révèlent » même en seulement trois semaines », raconte le réalisateur Sergueï Goppen.

La plupart des élèves de l’École de père Noël sont des femmes. Galina Nikoulina est institutrice et animatrice en maternelle. Depuis plus d’un quart de siècle, elle fête la Nouvelle année en fausse barbe. « Lors des fêtes à la maternelle, le père Noël n’est pas forcément joué par un homme. Les enfants peuvent s’effrayer, alors que la maîtresse, tout le monde la connaît », explique Nikoulina.

Après trois semaines de formation, les étudiants passent un examen devant un public d’enfants, après quoi, ils reçoivent un diplôme avec le cachet officiel du Ded Moroz de Russie et le certificat de l’Institut de formation continue sur le diplôme d’organisateur de fêtes de Noël pour les enfants.

Cet examen est unique en son genre, il est le seul à ressembler à une véritable fête. Il se passe en trois étapes : d’abord les participants doivent se présenter au public de manière originale, puis répondre aux questions des enfants, enfin ils font la ronde autour du sapin. Après l’épreuve, les enfants inscrivent sur chaque  diplôme une caractéristique  propre à chacun : le père Noël le plus magique, le plus grand, le plus poli, le plus actif, le plus généreux, le plus drôle, etc. 

« Pour devenir un véritable Ded Moroz ou Snegourotchka, il faut répondre à certains critères. Mais seuls les enfants peuvent évaluer sérieusement ces personnages féériques. Les adultes ont une vision toute différente », souligne le directeur artistique de l’école Alexandre Frolov.

L’École du Père Noël existe depuis 2000. Son objectif est de préserver et développer la tradition de la fête et du divertissement chez les enfants. Chaque hiver, une trentaine de personnes suivent cette formation pour devenir des professionnels de l’organsisation des fêtes de Noël.

Mis à part le père Noël et Snegourotchka, cette école forme également à jouer les Leshyi (esprit de la forêt russe), les Baba Ïaga (sorcière) et les Snegovik (bonhomme de neige).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.