Ruée sur les bougies dans une ville sibérienne

Source : service de presse

Source : service de presse

Les habitants de la ville russe de Tchita (sud-est de la Sibérie) achètent en masse des bougies et des allumettes en prévision de la fin du monde qui, selon le calendrier maya, aurait lieu le 21 décembre 2012, a annoncé vendredi un représentant d'une chaîne de magasins de bricolage et de jardinage.


« Il y a un certain temps, une grande bougie, vendue à l'unité, coûtait de 15 à 20 roubles. Nous avons déjà épuisé nos stocks depuis longtemps. Nous n'avons pas augmenté les prix, mais d'autres magasins, où le prix s'élevait à 70 roubles, ont aussi vendu toutes leurs bougies », a indiqué le responsable.

Les bougies sont pratiquement introuvables chez les vendeurs en gros, selon lui. « Ils puisent dans leurs stocks accumulés depuis trois ou quatre ans pour en livrer à leurs clients de longue date. Mais les prix ont doublé. Nous avons autrefois acheté les bougies à raison de sept roubles l'unité, à présent on m'en vend par connaissance à raison de 14 roubles l'unité. Ces bougies se vendent très vite dans notre magasin. Les gens achètent également des allumettes et des gruaux », a-t-il précisé.


Le 21 décembre 2012 marque la fin du grand cycle de 5.125 ans de l'Ere du cinquième Soleil qui a commencé en 3114 avant notre ère, selon le calendrier des Mayas, l'un des plus anciens calendriers de l'histoire. Cette date interprétée par certains comme la fin définitive de ce calendrier.

Article original disponible sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.