Ski de piste, patinoires géantes en plein Moscou

Les 22 et 23 décembre dans le jardin de l'Ermitage se tiendra la foire traditionnelle de Noël du magazine Seasons. Crédit : Ekaterina Chesnokova/RIA Novosti

Les 22 et 23 décembre dans le jardin de l'Ermitage se tiendra la foire traditionnelle de Noël du magazine Seasons. Crédit : Ekaterina Chesnokova/RIA Novosti

Ces dernières années, l'hiver a réjoui les Moscovites avec de la neige en abondance, un vif soleil et un gel qui pince le nez.

En hiver, la capitale offre un grand nombre de divertissements. Par exemple, le patinage sur glace.Outre la patinoire principale du Goum sur la Place Rouge, celle du Parc Gorki, la plus grande d'Europe, est très populaire.

Ses 18 000 mètres carrés hébergent plusieurs zones distinctes : pour les enfants, le hockey et la danse. La piste est entourée de cafés acessibles en patin. Aussi bien dans le parc Gorki que sur la Place Rouge, les patinoires fonctionnent par tous les temps, même en cas de dégel possible, jusqu'à début mars.


Et si la neige est bonne cette année, des pistes de ski serout ouvertes dans tous les parcs de la ville. Traditionnellement la plus intéressante se trouve à Touchino dans la forêt Aleshkinski.

Crédit : RIA Novosti

La capitale regorgera de bazars de Noël. Près de la cathédrale anglicane Saint-André, à partir du 1er décembre, on vendra chaque week-end autour de la patinoire des décorations pour sapins de Noël, des jouets, des gaufres belges chaudes, du vin chaud et tout ce qu'il faut pour la période précédant Noël.

Les 22 et 23 décembre dans le jardin de l'Ermitage se tiendra la foire traditionnelle de Noël du magazine Seasons. On peut y acheter des cadeaux, s'amuser sur une énorme balançoire, faire du patin à glace et regarder des crèches.


Du 24 décembre au 7 janvier, sur la place principale de la ville se tiendra le marché de Strasbourg. À cette occasion, on livrera de France 20 chalets en bois, qui abriteront des points de ventes d'articles liés à Noël.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.