Les noms de domaine Web cyrilliques au premier rang

Source : service de presse

Source : service de presse

Bien que la Russie ne soit pas championne du monde en termes de nombre d’ordinateurs ou de connexions Internet, les adresses « .рф » sont les plus utilisées parmi les noms de domaine non latins.

Selon le rapport mondial 2012 sur les noms de domaine internationalisés, publié ce mois-ci par EURid, le registre « .eu », et l’UNESCO, le domaine cyrillique « .рф » dispose du plus grand nombre d’utilisateurs enregistrés et est actuellement le domaine internationalisé le plus prisé.

Un nom de domaine internationalisé contient au moins un caractère n’appartenant pas à l’alphabet latin ou faisant partie des signes diacritiques.

« Ils sont plus pratiques, en particulier dans la publicité », indique Andreï Kolesnikov, directeur du Centre de coordination pour les domaines RU/РФ, afin d’expliquer la popularité des domaines en cyrillique. « Il est plus facile de se rappeler d’un domaine écrit dans sa langue maternelle, et on a moins de chances de faire de fautes lorsqu’on tape une adresse dans un moteur de recherche ».

Enregistrer des adresses « .рф » est possible depuis novembre 2010. On en comptait plus de 845 000 en début de semaine, ce qui en fait, selon le Centre de coordination, le plus grand domaine internationalisé au monde.

La progression de ce domaine est également impressionnante. D’après le rapport de l’EURid, sa croissance mensuelle est comparable à celle des adresses en caractères latins « .ru ».

Le domaine « .рф » a connu une augmentation de 54% entre décembre 2010 et décembre 2011, et il compte 5 973 nouvelles adresses rien que depuis le début de ce mois.

Même si le domaine « .ru » a toujours plus d’adresses que son homologue cyrillique, avec plus de 4 millions d’utilisateurs enregistrés, il n’occupe que la 7ème place au classement mondial. Les noms de domaine espagnols, allemands et du territoire néo-zélandais de Tokelau occupent le top-3 mondial.

Mais même sans bénéficier de la reconnaissance mondiale, il bat son équivalent cyrillique en termes d’utilisation réelle sur Internet. Ainsi, selon le Centre de coordination, 72% des domaines « .рф » sont utilisés, contre 91% des adresses« .ru ».

Giovanni Seppia, un des auteurs du rapport de l’EURid, ajoute que malgré sa belle progression, le domaine cyrillique a connu plus de 200 000 suppressions lors des renouvellements effectués à la fin de la première année.

Ces statistiques devraient cependant s’améliorer car le domaine connait de plus en plus de succès auprès des internautes.

Selon Kolesnikov, le domaine cyrillique devrait également profiter de l’arrivée des adresses e-mail non latines. Les spécialistes de l’Internet Engineering Task Force(IETF) ont déjà élaboré des projets de normes professionnelles afin de permettre ce genre d’adresses électroniques, et les quelques défaillances restantes devraient être résolues dans les deux ou trois prochaines années.

« Le domaine « .рф » continuera sans aucun doute à se développer », déclare Kolesnikov. « Il a les capacités de progresser davantage et suscite un intérêt considérable. Mais sa progression restera modérée. Nous ne nous attendons pas à un boom de sa croissance ».

D’autres pays comme l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte, Taiwan, la Jordanie, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Corée du Sud, le Qatar, la Palestine, l’Algérie, Hong Kong, la Syrie, la Serbie ou Singapour ont des noms de domaine en caractères autres que latins.

La Russie a été la première des anciennes républiques soviétiques à lancer un nom de domaine non latin, suivie deux ans plus tard par le Kazakhstan. L’Agence de presse du Belarus a annoncé le mois dernier que le nom de domaine « .бел » pourrait également voir le jour en 2013.

Texte original a été publié sur le site de The Moscow Times le 13 novembre 2012.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.