Les Russes fêtent l'arrivée du Beaujolais Nouveau

Restaurant « Jean-Jaques » au boulevard Nikitski. Crédit : Alexandre Boutsynov

Restaurant « Jean-Jaques » au boulevard Nikitski. Crédit : Alexandre Boutsynov

Friands de tout ce qui est nouveau, notamment le beaujolais, les Russes ont fêté hier l'arrivée du Beaujolais Nouveau 2012. À Moscou et Saint-Pétersbourg, la fête s'est déroulée dans les restaurants de la chaîne « Jean-Jacques ».

Il y a déjà 12 ans que la fête du Beaujolais Nouveau est passée en coutume chez les Russes. Tous les 3èmes jeudis de novembre, connaisseurs et simples amateurs de vins se donnent rendez-vous pour déguster cette boisson d'étudiant dans une ambiance festive.

Chez « Jean-Jaques » au boulevard Nikitski, le 15 novembre on ne peut mettre une main de plus. Les gens ayant fait une réservation plusieurs jours avant se serrent autour de petites tables, les moins chanceux se pressent au bar en attendant qu’une table se libère. Cette année le restaurant a opté pour le vin du « pape du beaujolais », comme on le surnomme, Georges Duboeuf. Les visiteurs n’hésitent pas à payer 25 euros pour une bouteille. En guise de compliment, les barmen offrent des roses en papier rouge aux dames.

Échauffé par le vin, le public rit et chante accompagné à l’accordéon par un jeune élève du conservatoire. Pas de débauche, juste du vin, des sourires et des conversations agitées. Rien que ce soir plusieurs centaines de bouteilles de beaujolais nouveau ont déjà été débouchées dans les restaurants « Jean-Jacques ». Selon certaines estimations, quelque 200 mille bouteilles de beaujolais ont été livrées dans les magasins de Moscou cette année.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.