1er Grand Prix V.I.E Russie

Sur la photo : l’Ambassadeur de France en Russie Jean De Gliniasty (au centre), les organisateurs et jury du Grand Prix V.I.E Russie, les lauréates et leurs chefs d’entreprises. Crédit : Ubifrance, Anatole Miriouk

Sur la photo : l’Ambassadeur de France en Russie Jean De Gliniasty (au centre), les organisateurs et jury du Grand Prix V.I.E Russie, les lauréates et leurs chefs d’entreprises. Crédit : Ubifrance, Anatole Miriouk

La première édition du Grand Prix Russie du Concours du Volontariat International en Entreprise (V.I.E) s’est tenue lundi à Moscou. Organisé conjointement par Ubifrance, la Section Russie des conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF), la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), et en partenariat avec l’Ambassade de France en Russie, ce concours a pour objectif de promouvoir les avantages mutuels du contrat V.I.E pour les jeunes en poste à l’étranger et leurs entreprises d’accueil.

 La cérémonie de remise du 1er Grand Prix V.I.E Russie 2012 a eu lieu dans la grande salle de réception de la résidence de l’Ambassadeur de France en Russie, la Maison Igoumnov, au style architectural typique de l’Ancienne Russie. « Le V.I.E se caractérise par sa souplesse, son opérationnalité », a souligné à cette occasion, l’Ambassadeur de France en Russie, M. Jean De Gliniasty. Quatre prix ont été décernés à quatre lauréates en poste au sein de trois entreprises françaises particulièrement dynamiques en Russie : le prix de la performance a été attribué à Laure Demoly, pilote d’implantation SI, pour sa contribution au sein de l’entreprise Peugeot à Kalouga, le prix de l’esprit d’entreprise a été décerné à Chloé Valette, chargée de communication au bureau de représentation d’EDF en Russie, le prix de l’intégration a été remis à Jakobine Janucek, analyste pour le bureau d’EDF, et le prix de l’innovation à Blandine Berkelmans, chargée des affaires règlementaires pour le Groupe pharmaceutique Servier.

Créée en 2000 la formule V.I.E propose aux jeunes diplômés de vivre une première expérience internationale en entreprise. Les missions proposées aident à renforcer la présence des entreprises françaises implantées à l’étranger, en leur offrant  un cadre flexible et une alternative simple à l’expatriation. « Au vu de la politique d’emploi actuelle, le contrat de V.I.E offre de véritables opportunités, dans un esprit d’échange mutuel », a confié la lauréate Chloé Valette (EDF) à la Russie d’Aujourd’hui. La Russie compte actuellement 128 jeunes sous contrat de V.I.E.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.