3 leaders de l'opposition interpellés à Moscou

Samedi 27 octobre, le centre de Moscou a accueilli une série de « manifestations en solitaire » organisées en faveur des prisonniers politiques. Crédit : Reuters/VostockPhoto

Samedi 27 octobre, le centre de Moscou a accueilli une série de « manifestations en solitaire » organisées en faveur des prisonniers politiques. Crédit : Reuters/VostockPhoto

Les opposants russes Sergueï Oudaltsov, Alexeï Navalny et Ilia Iachine ont été interpellés samedi lors d'une action non autorisée qui s'est tenue samedi au centre de Moscou.

« MM. Oudaltsov, Navalny et Iachine ont été interpellés pour troubles à l'ordre public et conduits dans un commissariat de police », a annoncé à l'agence RIA Novosti un porte-parole de la police de Moscou.

Le porte-parole a souligné que « leurs actes seront qualifiés après l'étude des enregistrements de vidéosurveillance ».

La police a également interpellé le journaliste de l'opposition Sergueï Parkhomenko.

Samedi, le centre de Moscou a accueilli une série de « manifestations en solitaire » organisées en faveur des prisonniers politiques. Des manifestants tenant des pancartes se sont alignés à 50 mètres d'intervalle de manière à former une chaîne humaine qui s'est étendue depuis le siège du Service fédéral de sécurité (FSB) jusqu'au siège du Comité d'enquête de Russie.

Le coordinateur du Front de gauche Sergueï Oudaltsov avait auparavant été mis en examen pour avoir fomenté des troubles de masse et placé en résidence surveillée. Il fait l'objet d'une procédure engagée par le Comité d'enquête suite à l'examen des faits relatés dans le documentaire « Anatomie de la contestation-2" (Anatomia protesta). Selon  les auteurs de ce film, l'opposition a bénéficié de subventions étrangères pour préparer un coup d'Etat en Russie.

Lire l'original sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.