Une promenade dans le Kremlin

Depuis le grand pont au-dessus de la Moskova, vous pouvez découvrir une vue époustouflante sur le Kremlin, sa muraille de briques rouges et ses cathédrales aux bulbes d’or. Crédit : Lori/Legion Media

Depuis le grand pont au-dessus de la Moskova, vous pouvez découvrir une vue époustouflante sur le Kremlin, sa muraille de briques rouges et ses cathédrales aux bulbes d’or. Crédit : Lori/Legion Media

Si vous avez un peu de temps libre lors d’un séjour à Moscou, une promenade pittoresque dans le centre s’impose pour s’imprégner d’histoire et de culture russes, tout en savourant l’animation qui y règne.

La promenade commence dans le quartier du Zamoskvoretchié, littéralement « de l’autre côté de la Moskova » (1), l’un des coins les plus charmants de la ville. Jadis quartier général des envahisseurs de la Horde d’or, on y trouve aujourd’hui de nombreuses églises, cafés, restaurants et galeries d’art.

La galerie Tretiakov(2) abrite la collection nationale moscovite d’art russe jusqu’au XXe siècle. C’est un musée fabuleux qui offre un cours accéléré d’histoire et culture russes. Notez en particulier comment les icônes recouvertes d’or et les portraits sévères de tsars médiévaux ont cédé la place aux paysages et toiles épiques de l’art russe florissant des XVIIIe et XIXe siècles.

Cliquez sur l'image pour agrandir

En sortant de la galerie, marchez jusqu’au bout de la rue piétonne et traversez le petit pont dont les arbres en acier sont ornés de cadenas accrochés par des couples romantiques. De l’autre côté du canal s’élève une statue du peintre Ilya Répine, qui domine un parc appelé la place Bolotnaïa(3) (« marécageuse »).

Tournez à gauche derrière la fontaine puis à droite pour vous engager sur le grand pont au-dessus de la Moskova. La circulation est très bruyante, mais vous allez découvrir une vue époustouflante sur le Kremlin(4), sa muraille de briques rouges et ses cathédrales aux bulbes d’or. Après avoir traversé le pont, prenez à droite, pour vous engager dans les Jardins d’Alexandre (5), au pied du Kremlin. La Place Rouge (6) s’ouvrira derrière le grand portique, et un peu plus loin, le Bolchoï(7).

Pour quitter les sentiers battus, tournez à gauche dans le tunnel derrière la statue des chevaux galopants, une fontaine de bronze rappelant les cavaliers qui montaient jadis dans le grand Manège (8), le lieu des parades impériales devenu un centre d’exposition. Les élégants hôtels particuliers néoclassiques de l’autre côté de la rue appartiennent à l’Université de Moscou(9), fondée en 1755. Traversez par le passage souterrain et remontez Bolchaïa Nikitskaïa, jusqu’au Conservatoire (10), le cœur des traditions musicales de la ville ; on peut souvent acheter des places de concert au guichet. L’entrée est gardée par une statue du compositeur Piotr Tchaïkovski qui a enseigné au nouveau conservatoire à partir de 1866 et a composé le Lac des Cygnes pendant cette période.

Tournez à gauche au grand carrefour et engouffrez-vous sous les arbres du boulevard qui ceint la vielle ville. Sur le trottoir de gauche ne manquez pas le « Théâtre de la porte Nikitski » (11) où vous pourrez écouter des chansons russes et boire de la vodka, dans la cour, les soirs d’été.

Non loin de là se trouve le musée des Arts orientaux (12) rempli de céramiques bleues et blanches ; le fameux pub John Donne (13) et la confiserie Confael (14) où vous pourrez acheter une carte postale de la cathédrale St Basile… comestible !

Le tronçon suivant du boulevard commence avec une statue de l’écrivain Nikolaï Gogol (15) qui a vécu dans le coin, et se termine avec l’imposante cathédrale du Christ-Sauveur(16), blanche et or, la plus haute église orthodoxe au monde. Erigée pour commémorer la victoire sur Napoléon en 1812, elle a été dynamitée par Staline dans les années 1930, puis rebâtie 60 ans plus tard.

L’élégant restaurant Akademia (17), dont la grande baie vitrée s’ouvre sur la cathédrale, sert des plats russes classiques comme le bortch ou la soupe d’oseille aux œufs de caille. Pour une alternative à l’ancienne, choisissez le restaurant Tchemodan, dans un style XIXe, sur le boulevard Gogolevski, qui propose une grande variété de gibier de Sibérie, du poisson et des vodkas traditionnelles aux herbes et épices.

En contournant la cathédrale, découvrez d’autres vues splendides du pont piéton au-dessus de la Moskova. De l’autre côté du pont du Patriarche vous tomberez sur le bar Strelka (18), un des lieux branchés de la capitale, idéal pour un apéritif au bord de l’eau, dans le soleil couchant.

En traversant le pont, de retour vers le Zamoskvorétchié, vous pourrez voir l’immense statue de Pierre le Grand, par le sculpteur Zurab Tsereteli(19). S’il vous reste des forces, avanturez-vous dans le grand parc Gorki (20), récemment réaménagé pour devenir un paradis vert au cœur de la ville, avec son Wi-Fi gratuit et ses cours de yoga en plein air, le repaire favori de tous les citadins, des babouchkas et hipsters aux familles avec des poussettes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.