France : un monument dédié aux pères de l'UE

Crédit photo : TASS

Crédit photo : TASS

Zourab Tsereteli et les pères fondateurs de l'UE ou quand un artiste russe rend hommage à la construction européenne !

Le président de l'Académie russe des Beaux-arts Zourab Tsereteli et le président du Conseil général de la Moselle Patrick Weiten ont inauguré samedi à Metz un monument dédié aux pères fondateurs de l'UE Konrad Adenauer, Robert Schuman, Alcide De Gasperi et Jean Monnet, a annoncé dimanche à RIA Novosti le porte-parole de l'Académie des Beaux-arts Andreï Zolotov.

Créé par M. Tsereteli, ce groupe statuaire se dresse près de la maison-musée de l'ancien président du Parlement européen Robert Schuman.

« Les quatre statues sont disposées à l'intérieur d'un espace situé entre le cimetière où repose Robert Schuman et une petite maison bâtie à la lisière d'une forêt. L'ensemble est très intime », a déclaré M. Zolotov.

La cérémonie d'inauguration a réuni les représentants des collectivités locales, des diplomates russes, ainsi que des artistes russes et français. Elle a été suivie d'un concert de chant et de musique pour piano.

Chevalier de la Légion d'honneur, l'artiste russe d'origine géorgienne Zourab Tsereteli a créé plusieurs sculptures pour la France. Il s'agit notamment d'un monument à la femme-poète russe Marina Tsvetaïeva inauguré en juin 2012 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, de la composition « Les Mousquetaires » installée en 2010 à Condom, d'un monument à Jean-Paul II inauguré en 2006 dans la ville de Ploërmel, d'une sculpture représentant Honoré de Balzac érigée en 2004 dans la ville d'Agde et d'une composition dénommée « La naissance d'un homme nouveau » dédiée au 500e anniversaire du voyage de Christophe Colomb. Cette dernière œuvre fait actuellement partie de la collection de l'UNESCO à Paris.

Article original sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies