Crèmes de luxe pour gardes du corps

Dans la ligne des produits choisis par le FSO, il existe des cosmétiques pour les hommes pour les femmes, mais également unisexes. Crédit photo : TASS

Dans la ligne des produits choisis par le FSO, il existe des cosmétiques pour les hommes pour les femmes, mais également unisexes. Crédit photo : TASS

Le Service fédéral de protection (FSO) a décidé de faire plaisir à ses agents avec des cosmétiques de grande marque. La division sud a annoncé un appel d’offres pour l’achat d’une centaine de bouteilles de shampoings, crèmes, baumes, bouilloire et lait nettoyant pour le corps d’un producteur français de Vichy. Les experts estiment que les services secrets pourraient dépenser leur argent en achetant des cosmétiques de moins bonne qualité.

Un appel d’offre pour la fourniture de « savons et de détergents, nettoyants, préparations de parfum et de cosmétiques » d’un coût total de 7500 euros, a été annoncé par une branche du FSO dans le Caucase le 20 septembre. Selon les données techniques, les services spéciaux s’intéressent exclusivement à la firme française de cosmétique Vichy.

Dans la ligne des produits choisis par le FSO, il existe des cosmétiques pour les hommes pour les femmes, mais également unisexes.

Par exemple, pour ses collaborateurs hommes le FSO prévoit d’acheter 40 flacons de gel de mousse à raser Vichy Homme « pour peaux sensibles ayant tendance aux rougeurs » au prix de 17,98 euros la pièce, 40 flacons de baume après rasage pour peaux sensibles au prix de 23 euros la pièce.

Les femmes profiteront d’une lotion lavante et hydratante pour le teint de Perete Therma à 14.75 euros le flacon, une lotion au lait pour le corps pour 7,75 euros. Mais on trouve également sur la liste des eaux thermales, des shampoings Dercos de Vichy aux « minéraux doux pour tous types de cheveux » d’un coût de 10 euros le flacon, du gel douche, des désodorisants, mais également du baume au balsame pour apaiser la peau contre les coûts de soleil à 17,25 euros. En tout sur la liste on trouve 16 noms.

« Le choix de cet assortiment a clairement été le fait d’une femme, a expliqué aux Izvestia la cosmétologue Valentina Krioutchkova. Les produits Vichy restent de toute façon plus connus du sexe faible que des hommes. Dans la lignée de cette production, les produits pour les femmes sont de toute façon prédominants ».


« Il semblerait que ces cosmétiques aient des effets thérapeutiques et c’est pour cela, qu’en règle générale, elle se vend dans les pharmacies, explique la cosmétologue aux Izvestia. Ce sont véritablement des cosmétiques de qualité, on peut ainsi féliciter le FSO pour ses choix ».


Le FSO n’a pas souhaité expliquer aux Izvestia,en quoi les cosmétiques sont utiles aux services spéciaux. Un tel lot est un jour apparu aux achats d’État, nous l’avons acheté, c’est tout ce que nous pouvons dire, a déclaré aux Izvestia, le représentant du service de presse du FSO.

Il faut absolument comprendre dans quel but est dépensé l’argent du contribuable et pourquoi le FSO a soudainement besoin d’acheter des cosmétiques sur le compte des dépenses médicales, a expliqué aux Izverstia le représentant du Comité national anti-corruption Kirill Kabanov. Dommage que nous n’ayons pas les moyens de vérifier la pertinence des achats. Du fait de la spécificité de ce service, il est difficile de vérifier, comment et pour quoi sont dépensés l’argent du budget. C’est la cour des Comptes qui doit faire cela.

Ce n’est pas le seul achat inhabituel effectué le 20 septembre par la division de Sotchi du FSO. Les services spéciaux ont également déclaré l’achat de parapluies masculins et féminins. Pour les femmes on a choisi des produits avec le logo de la marque du journal Vogue, et pour les hommes la marque Zest, tout cela pour une somme de 1750 euros.

Plus tôt, la division de Sotchi du FSO avait acheté 16 kilomètres de vêtements de la marque Gill spécialisée dans la production de vêtements pour les sports nautiques. On compte également des pantalons, des vestes et des t-shirts. Les pantalons et les vestes doivent être faits de vêtements respirants et étanches protégeant des éclaboussures et des brûlures. Les tee-shirts doivent refléter les rayons du soleil et ne pas mouiller.


Trouvez l'article original sur le site du journal Izvestia.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.