Les théâtres changent de tons

La nouvelle scène du théâtre Ermolova. Source : studio Zoloto Group

La nouvelle scène du théâtre Ermolova. Source : studio Zoloto Group

Les autorités de Moscou ont décidé de cibler le public jeune. Dès cet automne, les théâtres de la capitale russe se doteront d'une nouvelle image de marque, de logos et d’affiches modernes, plus attrayantes aux yeux des jeunes.

La place du théâtre est depuis plusieurs années une source d'inquiétude pour les autorités de Moscou : aujourd’hui, l'âge moyen du public dans les théâtres moscovites se situe entre 35 et 40 ans. A titre de comparaison, Paris a pour principal public des étudiants. Bien sûr, les prix exorbitants des billets de théâtre à Moscou, loin de correspondre au budget des étudiants russes, expliquent en partie ce phénomène.

 

Les prix standards proposés pour l’avant-première d’un spectacle au théâtre du Lenkom, par exemple, atteignent 137 euros. En France, dans ce genre de théâtre (comme dans d’autres), il existe des abonnements pour les jeunes à des prix qui leur sont accessibles. Une pratique encore rare en Russie. Et si le prix des billets ne séduit pas le jeune public, les murs décolorés des théâtres moscovites et les affiches de spectacles aux accents soviétiques ne contribuent pas non plus à développer chez eux le goût du théâtre.

 

Début mars, le département de la Culture de la ville de Moscou a lancé un concours pour la conception d'une nouvelle identité visuelle des théâtres de la ville, avec pour objectif principal d'attirer la jeunesse. Plusieurs dessinateurs et designers russes ont tenté de relever le défi, et leurs travaux sont d'ores et déjà consultables sur Internet

L'expérience a d'abord touché les théâtres aux répertoires classiques : le théâtre Pouchkine, le théâtre Maïakovski et le théâtre Ermolova. Les concepteurs ont eu carte blanche, avec pour seule contrainte, que leurs œuvres reflètent une certaine fidélité du répertoire théâtral. 


« Le théâtre vu de l'extérieur doit être engageant pour correspondre au produit qu'il propose », assure la directrice du projet Nadejda Kalujnaya. « Par exemple, dans un théâtre au répertoire classique, un design trop abstrait ne concordera pas, et inversement, l'intérieur du théâtre Roman Viktyuk doit refléter la liberté d'esprit de ses mises en scène ».

 

Les projets élaborés se sont avérés dans l'air du temps. Au lieu de polices aux caractères un peu trop fantaisistes et déstructurés, des lettres lisibles ont fait leur apparition. A la place de dessins indéchiffrables, des logos simples et précis.

 

Maksim Soifer, un étudiant de la British Higher School of Art and Design de Moscou, a conçu les nouvelles affiches du théâtre Pouchkine en se basant sur un style unique : le rétro. Des affiches de spectacles jaunies, avec un minimum de couleurs, et un logotype minimaliste contenant une représentation d'Alexandre Pouchkine.

 

Nouvelles affiches du théâtre Pouchkine. Source : Maksim Soifer

 

Concernant le non moins célèbre théâtre Maïakovski, les dessinateurs du studio Zoloto Group se sont basés sur le courant artistique du poète : le constructivisme. Des billets aux tons uniques, des affiches dans l'esprit de celles des années 20-30, avec de nombreuses lignes droites.

 

Les billets et les affiches de théâtre Maïakovski. Crédit photo : studio Zoloto Group

 

Ils ont également conçu le décor intérieur de la nouvelle scène du théâtre Ermolova. Selon les plans, les murs seront peints en violet, recouverts de motifs abstraits et de l'image de Maria Ermolova (actrice et dramaturge russe du XIXe siècle qui a donné son nom au théâtre), reproduite façon Andy Warhol. Les projets étant actuellement en cours d'élaboration, des changements sont encore possibles. 

 

Les premiers billets et affiches seront présentés en septembre, à l'ouverture de la nouvelle saison théâtrale. 

 

Il l'a dit :

« Près de 4,9 millions d'euro sont investis dans les travaux d’importance. Les fonds permettront de renouveler sérieusement les ressources matérielles des théâtres. Le programme de soutien à la culture est d'ailleurs dans son ensemble très sérieux. Cette année, 270 millions d'euros ont été alloués aux théâtres de la capitale. Presque 300 millions (7,5 millions d'euros) aux nouvelles mises en scène. Et les affiches des nouvelles pièces de la saison devraient être présentées d'ici peu », Sergueï Sobianine, maire de Moscou

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.