Une nouvelle fusée Soyouz sera testée à l'automne

Crédit photo : Pavel Kolotilov

Crédit photo : Pavel Kolotilov

Le premier lancement de la fusée porteuse légère Soyouz-2.1V est prévu à partir du cosmodrome de Plesetsk en octobre prochain, selon le service de presse du ministère de la Défense.

« À l'heure actuelle, sont menés sur les installations d'assemblage et de test du cosmodrome de Plesetsk des essais autonomes du système de mesure des trajectoires externes de la fusée Soyouz-2.1V, indique le communiqué. Conformément au calendrier de préparation technologique du lanceur Soyouz-2.1V, les experts du cosmodrome et les représentants du Centre national de recherche et de production Progress ont mené une vérification de l'étanchéité du propulseur de la fusée ».

En parallèle, sur le cosmodrome, l'équipement de la rampe de lancement de la fusée Soyouz-2 est en préparation. Le prototype de la nouvelle fusée Soyouz a été livré à Plesetsk le 9 août 2012. Conjointement avec le lanceur, le centre Progress de Samara a acheminé le nouveau bloc d'accélération Volga sur le cosmodrome.

Circulaire basse d'appareils spatiaux


La fusée à deux étages Soyouz-2.1V peut assurer la mise en orbite circulaire basse d'appareils spatiaux pesant jusqu'à 2 800 kg, depuis le cosmodrome de Plesetsk. Grâce au bloc d'accélération Volga, la fusée sera capable de placer sur une orbite héliosynchrone des engins spatiaux pesant jusqu'à 1400 kg.

Auparavant, le porte-parole des Troupes aérospatiales du ministère de la Défense, le colonel Alexeï Zolotoukhine, a indiqué que les tests de vol de la nouvelle fusée comprenaient cinq tirs et seraient achevés en 2014.

Les représentants de Progress précisent que la fusée Soyouz-2 de type 1V est conçue pour le lancement de petits appareils spatiaux depuis les rampes de lancement de la fusée Soyouz-2. Elle a été conçue sur la base du Soyouz-2 de type 1B. On en a ôté les blocs latéraux, en installant sur le bloc central le moteur NK-33A et le moteur de direction RD0110R. Le bloc de deuxième niveau a été emprunté au bloc de troisième niveau de Soyouz-2.1B, en y apportant des améliorations.

Trouvez le texte original sur le site Rossiyskaya Gazeta.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.