Deux ans de prison pour Pussy Riot

Crédit photo : Itar-Tass

Crédit photo : Itar-Tass

Aujourd'hui s'est achevée le procès le plus controversé de ces dernières années en Russie, celui des Pussy Riot.

Aujourd’hui, 17 août, les trois membres du groupe Pussy Riot jugées à Moscou pour avoir chanté une « prière punk » anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur le 21 février 2012 ont été reconnues coupables de « hooliganisme ». Sur les cinq militantes qui avaient participé à cette action, trois seulement, Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadejda Tolokonnikova, ont été arrêtées. Le tribunal Khamovnitcheski les a condamnées à deux ans de prison.

Lors de cette action anti-Poutine, le 21 février 2012, cinq membres du groupe Pussy Riot en robes et cagoules écarlates ont chanté une « prière punk » devant l’autel, en demandant à la Mère de Dieu de « chasser Poutine ». La prestation, filmée et mise sur internet, a reçu une large audience dans la société russe. La détention provisoire depuis mars des trois organisatrices et leur procès ont entrainé un vaste mouvement de protestation en Russie et dans le reste du monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.