Madonna a interprété l’un de ses tubes avec le masque des Pussy Riot

Madonna américaine a prononcé un discours de presque 10 minutes en défense des jeunes filles de Pussy Riot. Crédit photo : RIA Novosti / Vitali Beloussov

Madonna américaine a prononcé un discours de presque 10 minutes en défense des jeunes filles de Pussy Riot. Crédit photo : RIA Novosti / Vitali Beloussov

Mardi 7 août, lors d’un concert à Moscou, Madonna a prononcé un discours en défense du groupe punk Pussy Riot.

 Elle était sur scène en soutien-gorge, avec le nom du groupe punk écrit au marqueur noir dans son dos. Avant cela la chanteuse américaine a prononcé un discours de presque 10 minutes en défense des jeunes filles arrêtées.

« Je suis très reconnaissante et heureuse d’être d’Amérique, où nous sommes libres d’exprimer nos opinions, même si les gens qui m’entourent et mon gouvernement ne sont pas d’accord avec moi. Cela, c’est la démocratie. Je veux dire quelques mots au sujet des Pussy Riot. Ces trois jeunes filles, Macha, Katia et Nadia, ont déjà payé pour leur action, après avoir passé cinq mois derrière les barreaux, je demande pour elles la liberté ! Vous êtes avec moi ? », a dit Madonna sur scène. La salle a éclaté en ovations. Puis Madonna a interprété l’un de ses plus grands tubes, « Like A Virgin », en portant un masque noir avec des fentes pour les yeux. Sur son corps était écrit au feutre noir « Pussy Riot ». « Ce soir, comme les autres soirs, j’aime le danger »,  a expliqué la chanteuse. À la fin de la chanson, son partenaire de scène lui a retiré le masque. Le concert de près de deux heures s’est achevé avec la chanson « When You Call My Name », que la chanteuse a interprété avec un choeur portant des robes noires avec des grandes croix blanches.

Notons que le juge du tribunal Khamovnitcheski a annoncé ce marcredi la date de prononciation de la sentence des membres de Pussy Riot, le 17 août. Les trois jeunes filles sont accusées de hooliganisme suite à une prière punk dans la cathédrale du Christ-Sauveur. Le procureur a requis hier 3 ans de prison pour les membres du groupe.

Texte original sur le site rusnovosti.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.