Un « hacktiviste » français donne une leçon de « sport maison»

Florian Rivière a préparé lui-même un véritable tableau afin de compter les points pour le football situationniste. Il a été réalisé à base de planches recouvertes de peinture pulvérisée. Crédit photo : Vadim Kantor

Florian Rivière a préparé lui-même un véritable tableau afin de compter les points pour le football situationniste. Il a été réalisé à base de planches recouvertes de peinture pulvérisée. Crédit photo : Vadim Kantor

L'hacktiviste Florian Rivière et les membres du mouvement «Partizaning » ont tenu à Moscou un championnat de sport « fait maison ».

Crédit photos : Vadim Kantor

Le « Partizaning » est un moyen de transformer l'espace urbain : vous ne demandez pas la permission et faites ce que vous trouvez beau ou utile pour la ville. Ceci comprend de nouveaux jeux, qui n'existaient pas auparavant.

Le Français Florian Rivière se qualifie lui-même d'hacktiviste - un dérivé du mot hacker (pirate) et activiste. Il est venu à Moscou pour une semaine afin de partager son expérience de reprogrammation des rues de la ville en espace ludiques. Pour les jeux et les sports, on peut utiliser une grande partie de ce à quoi nous n'accordons souvent aucune attention. Pas besoin d'acheter quoi que ce soit, vous pouvez piocher dans vos propres objets ou, dans les cas extrêmes, dans la poubelle la plus proche et y trouver beaucoup de choses utiles.

Une des leçons conjointe avec les membres du mouvement « Partizaning » a eu lieu dans un parc près de la station de métro Voïkovskaïa le week-end dernier. Pour attirer l'attention du public, un nom grandiose a été donné à l'événement : Championnat Voïkovski de sport maison.

Pour jouer au football, pas besoin d'avoir un ballon coûteux. La balle pour le jeu peut être rapidement préparée à partir d'un bidon d'eau de 5 litres vide et du scotch. Il vole un peu moins bien qu'un vrai. Le jeu de badminton a toujours été populaire dans les cours de Moscou. Le véritable jeu se fait au moyen d'un filet. Il n'est pas nécessaire de l'acheter, vous pouvez en créer rapidement un avec deux cordes et du scotch de couleur.

Près d'une station de métro, les partisans-hacktivistes ont créé une balançoire. C'est simple : une corde solide, une planche, et du scotch de couleur. Elle peut supporter le poids d'un adulte. À l'arrêt de tram, on découvre un damier rouge et blanc. Pourquoi ne pas jouer aux dames en attendant le tramway ? Leur rôle peut être très bien joué par des canettes de boisson. Quand il fait chaud, c'est même mieux avec de vraies boissons : on peut immédiatement boire la « dame » mangée.

Un autre sport improvisé dont a parlé Florian aux partisans moscovites est le football à trois côtés, invention de l'artiste situationniste danois Asger Jorn. Il diffère du football ordinaire par le fait que trois équipes jouent simultanément avec trois cages. Le gagnant n'est pas l'équipe qui marque le plus, mais celle qui a encaissé le moins de buts. Les adversaires sont sans cesse obligés de s'unir contre la troisième équipe. Deux cages sont dans les coins du terrain, comme la base d'un triangle, les troisièmes au sommet du triangle.

Trouvez le texte intégral sur le site de Moscow News.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.