Des fonds étrangers de la Société Générale entrent dans le capital de Vnechtorgbank

Crédit photo : AFP / East News

Crédit photo : AFP / East News

En entrant dans le groupe français Société Générale, la société de gestion Lyxor International Asset Management est devenue l’un des plus gros actionnaires minoritaires de Vnechtorgbank (VTB), avec 1,24% des parts. Parmi les raisons qui ont pu attirer le fond, on trouve un effet multiplicateur attractif et le soutien potentiel de l’État.


Selon les informations, BONY, une des plus grosses sociétés de gestion du monde et fournisseur des FNB de Lyxor International Asset Management, entrée dans le groupe français Société Générale, a acquis 1,24% des actions de la banque (61,8 millions de titres). Sur le marché un tel paquet d’actions est évalué à 144,73 millions d'euros. En conséquence, Lyxor est devenu le plus gros des actionnaires minoritaires de Vnechtorgbank donnant des informations sur eux-mêmes. Lyxor lui-même gère des actifs d’une valeur d’environ 73 milliards d’euros.

 
Les investissements de Lyxor dans Vnechtorgbank se répartissent entre trois FNB, China Enterprise, MSCI Emerging Markets, MSCI India, qui doivent reproduire la composition des indices étrangers. Selon Andrai Movchan, directeur général de la société d’investissement Third Rome, il existe deux possibilités sur la manière dont les titres de Vnechtorgbank sont tombées dans son portefeuille d’actions. Il est probable qu’il existe une clause dans la déclaration, en vertu de laquelle les capitaux des fonds peuvent être investis dans les titres de la banque russe si Vnechtorgbank a des affaires dans un pays vers lequel les fonds sont dirigés. Lyxor a pu aussi simplement placer des liquidités disponibles. Le volume de ces investissements peut aller jusqu’à 5% pour les fonds hautement réglementés.

Trouvez le texte eoriginal sur le site RBC Daily.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.