Fièvre russe aux JO de Londres

Les 10 000 mètres carrés du Russia Park à Londres accueilleront une scène de spectacles, des galeries d'arts et métiers en plein air. Crédit photo : Alexandre Vilf / RIA Novosti

Les 10 000 mètres carrés du Russia Park à Londres accueilleront une scène de spectacles, des galeries d'arts et métiers en plein air. Crédit photo : Alexandre Vilf / RIA Novosti

Deux ambitieuses zones à thème consacrées à la Russie voient le jour dans les jardins de Kensington en vue des Jeux olympiques de Londres. Les zones viseront à promouvoir les Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi et serviront de vitrine à la Russie en tant que centre sportif, commercial et culturel.

Selon les organisateurs, le « Russia Park » situé à Perks Fields, entre le palais de Kensington et le Diana Memorial, une aire de jeux populaire, abritera des « zones de pique-nique, des espaces de spectacle, un terrain de sport » et bien d'autres choses ; le « Sotchi Park » sur les pelouses de l'Albert Memorial, en face du Royal Albert Hall, promet une promenade interactive à travers les montagnes et une immense patinoire avec « le plus grand show sur glace jamais organisé en dehors de Russie ».


Sport, chanteurs et chachlik

Les 10 000 mètres carrés du Russia Park accueilleront une scène de spectacles, des galeries d'arts et métiers en plein air. Des artistes interpréteront différents types de musique russe et des cuisiniers prépareront des plats traditionnels, y compris les classiques chachliks (brochettes), les pirojki (pains fourrés) et blinis (crêpes). Les superlatifs sont de mise ici aussi, les organisateurs promettant d'offrir la « plus importante présentation de la culture russe » jamais réalisée à Londres. Et, bien sûr, les visiteurs pourront regarder les Jeux olympiques en direct sur écrans géants dans les parcs. Ce grand show débutera avec une fête donnée lors de la projection de la cérémonie d'ouverture le 27 juillet au soir.


Serafima Onofrei est directrice des relations publiques et du marketing chargée des parcs. Elle est arrivée à Londres en décembre et dit qu'elle n'a jamais été aussi occupée de sa vie. La partie la plus excitante pour elle, c'est l'ampleur des événements, l'implication importante de célébrités et la « taille de la présence russe qui est sur le point de débarquer à Londres, ce sera grandiose et spectaculaire ».

Comment s'y rendre. Cliquez sur l'image pour aggrandir

Infographie de Natalia MikhaylenkoInfographie de Natalia Mikhaylenko

Mme Onofrei insiste sur le caractère familial des parcs. Les organisateurs prévoient toute la journée des divertissements pour les enfants et Mme Onofrei note que ces derniers pourront jouer dans l'aire sportive, avec sa mini-patinoire, pendant que leurs parents se détendront dans la zone de pique-nique. Et, pour contrebalancer l'énergie sauvage des performances en direct, on a prévu des cours de yoga gratuits tous les matins.

 L'idée des parcs est partiellement de fournir une image plus complète de la Russie à ceux qui sont attirés par un de ses aspects particuliers. Par exemple, « si les gens viennent pour le festival de rock et en repartant ont une meilleure image de la Russie dans son ensemble, notre mission est accomplie », estime Mme Onofrei. Elle-même est très émue à l'idée de rencontrer quelques-unes des célébrités de passage, et espère que même le président russe Vladimir Poutine fera son apparition dans les parcs quand il viendra à titre privé pour regarder les épreuves olympiques de judo.


Vie nocturne « à la moscovite »


Différents chœurs et compagnies de théâtre vont se produire sur scène, y compris les participants du festival de musique Red Rocks de cette année. Les concerts comprendront le groupe populaire Mumiy Troll de Vladivostok et la légende du rock Garik Soukatchev.


Pendant ce temps, la « Maison russe de l'hospitalité » a attiré une série de conférences importantes. Le centre accueillera cette année le forum d'investissement Russia Investment Roadshow, qui se targue d'une liste impressionnante de PDG en visite, et s'accompagnera d'un dîner de gala et d'une fête glamour aux couleurs de Moscou, Moscow Motion.


Certains de ces événements sont-ils conçus pour renforcer ou dissiper les idées préconçues ? La chose n'est pas claire. Le Moscow Motion vise à permettre de comprendre ce que signifie la fête au sens russe, et mettra à l'épreuve « les rumeurs les plus intrigantes concernant la vie nocturne de Moscou et les Moscovites ». Décrivant la fête, Mme Onofrei explique: « Je pense que ce sera comme d'habitude : de belles femmes, beaucoup de vodka et la fête jusqu'à l'aube ». Onofrei n'est pas inquiète à l'idée de se plier aux stéréotypes. « Nous avons une équipe sportive très sérieuse qui arrive et des technologies impressionnantes pour le spectacle à Sotchi Park. Je ne vois pas pourquoi nous devrions avoir peur si, parallèlement, les gens voient que nous savons faire la fête ».

}
Les promoteurs de la fête ne semblent pas versés dans la modestie. Ils promettent « la plus grande fête de la planète » et appellent les hôtes de Moscow Motion à ne « s'attendre à rien de moins que d'être épatés ». Non seulement le décor est réalisé pour impressionner, mais la liste des invités, « célébrités, stylistes, modèles et personnalités des médias », en jette elle aussi.
 
La Maison de la Russie accueillera aussi le Congrès mondial de l'industrie sportive, dont la première édition a eu lieu il y a trois ans à Londres, et qui sera consacré cette année à la Russie. Ce n'est guère surprenant, quand on sait que le pays accueillera les Jeux olympiques d'hiver, le Grand Prix en 2014 et la Coupe du Monde de football en 2018.


Mme Onofrei a également eu l'idée de mettre en relation la Maison de la Russie avec d'autres centres internationaux à Londres durant les Jeux olympiques, y compris la Maison de la Hollande Heineken à l'Alexandra Palace, le Casa Brazil à Somerset House et la Maison de l'Afrique à proximité, entre autres. « Nous adressons des invitations à tous ces gens » a-t-elle dit, « afin que les athlètes puissent peut-être jouer à des jeux ensemble ou que leurs participants puissent visiter nos espaces. »


Royaume de la glisse


Le Sotchi Park importera la « beauté et l'esprit de l'hiver russe » avec un spectacle de danse sur glace appelé « Sotchi : petites histoires d'une grande ville ». Le spectacle doit impliquer six champions olympiques et 18 figures mondiales du patinage artistique, ainsi que des danseurs, acrobates, 250 costumes faits à la main et sept tonnes d'accessoires. Tout près, le Pavillon « Expérience de Sotchi » offre une visite virtuelle en télésiège et un voyage à ski à travers les montagnes enneigées.
 
L'entrée dans les deux parcs coûtera 20 livres, mais des réservations à moitié prix sont disponibles en vous inscrivant au bulletin « Russia.Sotchi.Park ». Les billets pour le spectacle à l'Ice Arena sont disponibles à partir de £ 25 aux guichets et sont également moins chers en ligne. Mme Onofrei dit que les visiteurs en auront pour leur argent, étant donné le nombre de stars impliquées, et souligne la variété des expériences disponibles dans les deux parcs. « Tant de facettes de la Russie sont réunies ici », souligne-t-elle. « Notre pays est immense avec 11 fuseaux horaires et un grand nombre de cultures différentes. Nous voulons représenter le plus grand nombre possible d'entre elles à travers la nourriture et la musique, le sport, l'art, la culture et le rock'n'roll ». Selon elle, les parcs offrent la possibilité « d'interagir avec les Russes, pour vraiment les rencontrer et en apprendre davantage sur la Russie. »

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.