Frédéric Belinsky, russe et tsigane

Crédits photo : service de presse

Crédits photo : service de presse

Né à Cannes, le guitariste virtuose Frédéric Belinsky, qui a appris la musique à Paris, enregistre des morceaux et donne des concerts à Moscou depuis maintenant cinq ans.

  

Son grand-père paternel était un pianiste russe, élève de Sergueï Rachmaninov, qui a émigré en France après la révolution, alors que son grand-père maternel n’était autre que le grand violoniste rom Stéphane Brotescou. Un don héréditaire pour la musique et le mélange des cultures russe, française et tzigane ont très tôt déterminé l’avenir de Frédéric.

« Le jazz tzigane, c’est ma culture. Il coule dans mes veines. Quand j’étais enfant, ce style était très à la mode en France. À douze ans, j’ai écouté des morceaux du grand Django Reinhardt pour la première fois et, depuis lors, je suis amoureux de cette musique. Django est mon dieu ! Le dieu du jazz manouche ».

Il a cependant commencé par la guitare classique car il pensait que cet instrument était plus facile à apprendre. Il avoue désormais avoir eu tort.

« La guitare est l’instrument qui reflète le mieux mon esprit et mon tempérament. Parfois, j’ai plus de facilités à faire passer mes sentiments et mes émotions avec ma guitare que par les mots ».

Frédéric Belinsky, qui a participé et remporté les plus prestigieux festivals de musique en Europe, ainsi que l’Olympiade internationale Worldstars (qui se déroule à Hollywood), retourne à ses racines russes. Il donne des concerts au Kremlin, dans la grande salle du Conservatoire, à la Maison internationale de la musique à Moscou ou à la salle de concert Tchaïkovski, et entretient une belle relation avec le public de la capitale russe.

« J’aime cette chaleur et cette sensibilité que je ressens chez le public. Et ma musique a plus de succès ici qu’en France. Sans doute parce que les airs tziganes touchent plus les Russes que les Français. En fait, je pense que presque tout le monde écoute de la musique en Russie. Dans ce pays, la musique n’est pas qu’un simple détail, c’est une part importante de la vie ».

En 2011, Frédéric Belinsky a réalisé un autre rêve : il a reçu la citoyenneté russe par décret du président Dmitri Medvedev.

Frédéric Belinsky sera en concert le 28 mars à 20 heures au club Gniezdo Gloukharia de Moscou, qui se situe sur le boulevard Tsvetnoï, bâtiment 30.


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.