La Russie plurielle

Oleg Ponomarenko et Nicolas Kedroff. Crédits photo : Médiathèque Christine de Pizan

Oleg Ponomarenko et Nicolas Kedroff. Crédits photo : Médiathèque Christine de Pizan

Cet hiver, la ville de Poissy (Yvelines) vit à l’heure russe grâce aux manifestations culturelles organisées dans le cadre du festival Voyages russes. Au programme : concerts, expositions, conférences et animations jeune public pour approcher, dans sa diversité, le plus grand pays du monde.


Etalés sur les trois mois de la saison hivernale, les Voyages russes de Poissy sont organisés par la médiathèque Christine de Pizan autour de trois grandes thématiques : la Russie éternelle, pour aborder l’histoire et les traditions russes, la Russie contemporaine, sur la condition humaine et la littérature, et enfin la Russie poétique qui s’inscrit dans le cadre du XIVe Printemps des Poètes (5-18 mars).

« C’est la première année que nous consacrons trois mois à la découverte d’une autre culture », explique Mélanie Lebrun, responsable du projet, avant de préciser que la richesse de la culture russe ne mérite pas moins. L’idée des Voyages russes est venue de sa rencontre avec l’association de russophiles Linguarik, également basée à Poissy et fondée par Larissa Guillemet, elle-même franco-russe comme son nom l’indique. « Le succès de l’association, créée il y a deux ans, nous a permis d’apprécier le réel intérêt d’un public, pas nécessairement russophone mais en tout cas russophile, pour la culture russe », affirme cette dernière. « Et il nous a paru alors évident qu’il fallait mener un projet plus large pour la faire découvrir, notamment aux jeunes. »

Côté programmation, après une initiation à la balalaïka en compagnie de Nicolas Kedroff et Oleg Ponomarenko en janvier, les Franciliens sont conviés, en février, au concerto de la claveciniste russe Lora Korneeva qui jouera du Chostakovitch et, en mars, à une interprétation du Requiem d’Anna Akhmatova par la soliste Svetlana Loukine. Dans le même temps, l’exposition « Russie en résistance » présente, sur les murs de la médiathèque, les photos des prisonniers politiques de Russie : journalistes, militants et activistes privés de leur liberté pour avoir voulu s’opposer. La littérature n’est pas en reste, avec l’organisation d’un café littéraire par mois. Le dernier sera animé par la traductrice Sophie Benech et consacré aux poétesses russes. Enfin, le spectacle Secrets de Matriochkas associera, fin mars, musique et contes russes pour le plaisir des plus petits.

Semaine après semaine, les Voyages russes présentent ainsi différentes facettes du monde russe, invitant les curieux tantôt à s’émerveiller, tantôt à s’interroger. « La Russie éternelle couvre l’imaginaire lié à nos fantasmes de Français sur la Russie, alors que la Russie contemporaine est axée sur des sujets très actuels, tels que les droits de l’homme ou encore le métier d’écrivain aujourd’hui, en Russie » détaille Mélanie Lebrun. « Avec les Voyages russes, insiste Larissa Guillemet, on ne se situe pas dans le folklore russe, mais véritablement dans la culture russe, qui est à la fois traditionnelle et actuelle. »

Devant le succès de l’événement, l’association Linguarik, dont l’ambition est de « faire découvrir la Russie à travers ses contes et ses récits », projette déjà d’organiser, ces prochaines années, de nouveaux projets semblables aux Voyages russes, à Poissy et dans d’autres villes de France. L’occasion pour les nombreux Français fascinés par le pays de Pouchkine d’aller plus loin que les poncifs, sans pour autant rompre le charme.

Information pratique

Le festival Voyages russes est organisé à Poissy jusqu’au 31 mars par la médiathèque Christine de Pizan, en partenariat avec l’association Linguarik. Dates et horaires des événements sur www.mediatheque-poissy.fr

Comment s’y rendre depuis Paris ? En voiture, par l’A14 ou l’A86, à 40 minutes de la porte Maillot, ou par le RER A5 et les trains au départ de la gare Saint-Lazare.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.