Manifestation du 4 février : ira, ira pas ?

Crédits photo : RIA Novosti

Crédits photo : RIA Novosti

Les moscovites comptent-ils se rendre à la manifestation prévue le 4 février ? Un micro-trottoir par notre correspondant Dmitri Zaika pour La Russie d’Aujourd’hui.

Marcel, 35 ans

Alexandre, 24



Sonia, 16 ans

Je suis au lycée. Je ne suis pas allée aux précédentes manifs car il y avait ce jour-là un contrôle surprise en russe et en math. Et puis, mes parents m’ont demandé de ne pas y aller (eux même y étaient).

Les profs de notre lycée ont rédigé une lettre ouverte aux élèves de dernière année selon laquelle tous ceux qui se considèrent comme citoyen de ce pays devaient se rendre à la manifestation. Beaucoup de mes amis y sont allés et ont été surpris de constater autour d’eux des gens cultivés et non pas des gros nuls s’égosillant. Je pense qu’ils vont y retourner le 4 février.

Si on ne m’avait pas mise en garde ce jour, j’y serais allé. Pour le 4 février, je ne sais pas encore.

Zina, 33 ans

Artem, 28 ans

Irina, 27 ans

Je fais partie de la classe moyenne. Beaucoup de mes amis ont participé à la manif, mais pas moi. Le 4 non plus, je ne compte pas y aller. Mais j’observe à distance.

Je travaille dans la communication et l’information et je suis consciente de la bataille médiatique qui sévit dans notre société. Les dernières manifestations ont démontré que dans la capitale, il y a des gens sensés, capables de revendiquer leur position. J’attends que ma présence devienne vraiment indispensable pour changer les choses.

Takashi, 21 ans


Polina, 23 ans

Anonyme. Cadet de l’Ecole militaire Souvorov

Je ne suis pas allé aux manifestations et je n’en avais pas l’intention. Par contre, ça devait être très important pour les contestataires. Mais, honnêtement, je pense que ça ne mènera à rien, pas la peine d’essayer.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.