France-Russie : une nouvelle année croisée débute à Paris

Xavier Darcos, directeur de l'Institut français. Crédits photo : Maria Tchobanov

Xavier Darcos, directeur de l'Institut français. Crédits photo : Maria Tchobanov

Xavier Darcos, directeur de l'Institut français, a inauguré l'année de la littérature et de la langue russes en France et de la langue et de la littérature françaises en Russie lors d'une rencontre d'écrivains français, qui avait lieu dans la résidence de l'ambassadeur de Russie, Alexandre Orlov. La réunion s'est tenue le 13 janvier, dernier jour de l'année selon le calendrier julien.

« L'année croisée 2010 a remporté un tel succès que nous n'avions pas envie de nous séparer. Pour 2012, nous avons choisi un thème, et on ne pouvait pas trouver mieux. Les Russes et les Français ont un même amour pour la langue et la littérature, pour l'écriture créative », a déclaré Xavier Darcos.

M. Darcos a remercié la secrétaire perpétuelle de l'Académie française, politologue et spécialiste de l'histoire russe, Hélène Carrère d'Encausse, présente à la soirée avec d'autres académiciens, qui a pris sous son patronage cette année croisée.

Lors de la rencontre à la résidence de l'ambassadeur russe étaient présents des membres de l'Assemblée nationale et du Sénat, des éditeurs, des écrivains et journalistes éminents, tous membres du projet « train littéraire Blaise Cendrars », un voyage créatif tenu en 2010 sur le Transsibérien entre Moscou et Vladivostok.

Le programme de la nouvelle année croisée promet d'être chargé. Dans le cadre du Salon du Livre de Paris, en mars, la ville de Moscou sera l'invitée d'honneur. Et en Juin, lors du Salon du Livre de Nice, l'accent sera mis sur Saint-Pétersbourg.

En partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature, douze écrivains français vont accueillir entre mars et décembre, pendants dix jours, des collègues russes dans leurs villes. « Cela va nous permettre d'établir un dialogue, de nous familiariser avec la littérature russe moderne, de l'ouvrir à de nouveaux publics : écoliers, étudiants », a déclaré le directeur de l'Institut français.

( Crédits photo : Maria Tchobanov )

Pour leur part, les organisateurs russes ont suggéré aux écrivains français un nouveau voyage passionnant : traverser la Russie du sud au nord sur le fleuve Ienisseï, sur l'itinéraire Krasnoïarsk-Igarka.

Xavier Darcos a déclaré que l'Institut français participerait à soixante-dix événements différents en France et en Russie dans le cadre de l'année croisée : conférences, stages, colloques, cours de familiarisation, tables rondes, formations.

Parmi les événements majeurs de l'année, citons l'exposition Écrivains et intellectuels entre France et Russie, un voyage dans les archives du XXe siècle, sous le haut patronage de Mme Hélène Carrère d'Encausse, qui aura lieu en décembre à Paris.

«  La langue et la littérature sont les principaux véhicules  de l’identité nationale. Et si les Russes et les Français sont tellement proches les uns des autres, c’est parce que, en quelque sorte, nous avons grandi avec les mêmes livres. Les œuvres des écrivains français font partie du patrimoine culturel russe, tout comme les auteurs comme Tolstoï, Tchekov, Dostoïevski sont totalement entrés dans la culture française », a conclu l’ambassadeur de Russie Alexandre Orlov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.