Des sports d'hiver hors du commun

Le sport russe réserve de nombreuses surprises : les courses en traîneau « troïka » cherchent à obtenir une reconnaissance et à entrer dans le programme des Jeux olympiques d'hiver. Les premières compétitions ont eu lieu au milieu du XIXe siècle, mais ce sport n'est devenu populaire que récemment. En Russie, il existe d'autres sports qui peuvent rivaliser en originalité avec les Troïka. Le football en botte de feutre (les fameuses valenki) dans la neige, l'épreuve combinée nordique, la course en ski de chasse en bois, le biathlon de chasse, le cross en motoneige et la pêche sur glace ne sont pas prêts d'entrer aux Jeux olympiques, mais ils sont néanmoins très populaires.

Crédits photos : Lori Fotobank, RIA Novosti, Itar Tass, Reuters / VostockPhoto

Chaque hiver, différentes régions de Russie accueillent des tournois de pêche sportive sur glace. Ses principaux attributs sont la chignole, qui permet de percer le trou, et une canne à pêche d'hiver. Les concours ont lieu dans des conditions variables : certains participants font utilisent comme appâts des leurres ou « mormyshkas ».

Les tournois de football en bottes de feutre (valenki) ont lieu dans toute la Russie, à Perm, à Oulan-Oude, et même à Moscou. Cette discipline diffère du football habituel par un moindre risque de se blesser, les pieds des athlètes étant protégés par des bottes souples et épaisses. Pour le moment, ces tournois se tiennent pour le plaisir et dans des buts caritatifs.

Les premiers tournois de cross en motoneige ont eu lieu dans les années 90. Ce sport de vitesse et dangereux est devenu populaire chez les fans de sports extrêmes. En 2012, la Russie se prépare à organiser pour la première fois, dans la région d'Ivanovo, la Coupe du Monde de cross en motoneige.

Le saut de traîneau est une épreuve incontournable de toute fête des éleveurs de rennes du Grand nord. Des compétitions de pentathlon nordique – qui incluent cette discipline – ont lieu en Russie depuis 1954.

La natation hivernale, baignade dans la glace ou « morjevanie », est l'une des activités physiques les plus courantes chez les enthousiastes en période d'hiver. La Fédération de natation hivernale organise des compétitions de nage sur de courtes distances (moins de 25 mètres) et des courses de relais par groupe d'âge.

La course hivernale en troïka (traîneau à neige) n'est pas la compétition la plus populaire ni la plus répandue, mais en terme de spectacle, elle n'est pas moins impressionnante que les courses de chevaux. Les origines de cette discipline remontent à l'époque impériale. Le programme comprend désormais une démonstration des figures et des courses de vitesse. Pour l'instant, cette discipline surfe en Russie sur l'enthousiasme populaire, sans bénéficier de soutien du gouvernement

L'heptathlon nordique est un sport populaire dans les régions les plus froides de Russie. Il se compose de cinq disciplines : triple saut national, jet de hache, saut de traîneaux, course avec un bâton et jet d'un lasso qui est appelé tynzeï. Lors des compétitions, le tynzeï est jeté sur une longue perche appelée khoreï.

Les courses en liampy – des skis de chasse larges – n'ont pour l'instant pas surpassé en popularité le ski traditionnel. Cependant, des compétitions en liampy ont déjà été organisées dans d’autres disciplines sportives, comme le biathlon de chasse.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.