Main tendue à l’étranger pour le « Grand Moscou »

Maurice Leroy voit « beaucoup de similitudes entre le ‘Grand Moscou’ et le Grand Paris, tant en termes de transports que de création de logements et de développement économique ». Crédits photo : RIA Novosti/Ruslan Krivobok

Maurice Leroy voit « beaucoup de similitudes entre le ‘Grand Moscou’ et le Grand Paris, tant en termes de transports que de création de logements et de développement économique ». Crédits photo : RIA Novosti/Ruslan Krivobok

Le maire de la capitale russe va faire appel à l’expertise internationale pour le projet de doubler la superficie de la ville, réduire les problèmes de circulation et attirer les investissements.

« Nous allons lancer cette année un appel d’offres pour créer un concept de développement visant à intégrer Moscou et sa région dans une agglomération », a déclaré Sergueï Sobianine, maire de la capitale russe depuis un an et demi. La mairie s’est récemment ouverte à l’expertise internationale et recherche des architectes et des urbanistes de toutes origines pour la gigan­tesque expansion de Moscou prévue dans les toutes prochaines années. Sergueï Sobianine s’exprimait à l’occasion du premier « Moscow Urban Forum » organisé les 7, 8 et 9 décembre dernier dans la capitale. De nombreux invités internationaux se sont déplacés, dont le ministre français de la Ville Maurice Leroy, accompagné d’une délégation représentant le projet du Grand Paris. Le ministre a dit voir « beaucoup de similitudes entre le ‘Grand Moscou’ et le Grand Paris, tant en termes de transports que de création de logements et de développement économique. Nos capitales sont en définitive confrontées aux mêmes problèmes » .


Plus grande ville d’Europe avec 11,5 millions d’habitants (auxquels il faut ajouter entre deux et trois millions de résidents non enregistrés), Moscou s’apprête à doubler sa superficie afin de décongestionner le centre-ville. De nombreuses administrations vont déménager en périphérie. La mairie va consacrer environ 35 milliards d’euros aux transports au cours des cinq prochaines années, donnant la priorité aux transports en commun. La capitale russe souffre plus qu’aucune autre métropole occidentale de problèmes de bouchons en raison d’une mauvaise planification. Le métro va con­naître un développement rapide avec la construction de 30 stations sur les cinq prochaines années, pour un investissement de 12 milliards d’euros. Tous ces travaux donneront lieu à des appels d’offres internationaux, a indiqué le maire de Moscou.


Au sein de la délégation française, une source émet quelques réserves : « ce sont des groupes russes qui vont remporter les appels d’offres, mais nous espérons nous associer à certains projets. Nous sommes venus ici pour montrer l’exemple réussi du Grand Paris et faire valoir notre expertise par rapport aux concurrents anglo-saxons » .

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.