Le CSKA continue l’aventure

Le score est resté inchangé jusqu’à la 86ème minute, moment choisi par les Russes pour tromper le gardien adverse. 2-1 et une victoire des Moscovites. Crédits photo : Imago/Legion Media

Le score est resté inchangé jusqu’à la 86ème minute, moment choisi par les Russes pour tromper le gardien adverse. 2-1 et une victoire des Moscovites. Crédits photo : Imago/Legion Media

 

Pour la première fois dans l’histoire, deux équipes russes se qualifient pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Un jour après le bon résultat obtenu par le Zenit Saint-Pétersbourg au Portugal, l’équipe de la capitale a battu l’Inter 2 buts à 1 à Milan.

Un tel scénario paraissait encore improbable lundi. Désormais, les supporteurs attendent impatiemment le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, prévu le 16 décembre, et cherchent à savoir quel adversaire est le plus abordable pour leur équipe. Alors qu’un nul blanc (même s’il fut compliqué à obtenir) aura suffi au Zenit, le CSKA a de son côté connu bien plus de difficultés.

Pour parler franchement, la venue du club de Moscou et de ses supporteurs à Milan est passée presqu’inaperçue. Même si les 2500 fans des rouges et bleus présents dans les environs de la place du Dôme se distinguaient par les couleurs de leurs écharpes, plutôt inhabituelles pour cette ville italienne, les habitants locaux se préoccupaient bien plus de la crise économique qui sévit dans le pays et de la hausse des prix. D’où les nouvelles manifestations qui étaient organisées dans la ville. Quant aux touristes, ils faisaient la file devant les magasins de vêtements pour acheter des articles pas vraiment bon marché.

Le CSKA intéressait encore moins les Italiens. L’Inter était déjà assurée de la première place du groupe, et la plupart de ses partisans n’ont tout simplement pas suivi le match. Quant aux supporteurs de l’AC Milan, ils apprenaient souvent le nom des adversaires de leurs ennemis jurés grâce au correspondant de Rossiyskaya Gazeta, tout en souhaitant de tout cœur la défaite de leurs compatriotes : la coupe d’Europe ne parvient pas à rassembler les Italiens.

Au final, le match a réuni à peine 20 000 spectateurs et l’énorme stade de San Siro paraissait bien vide. Ceux qui se sont tout de même déplacés au stade auront assisté à une première période plutôt moyenne. Mais après la pause, leur patience a été récompensée avec le but de Doumbia et à l’égalisation immédiate de Cambiasso. Le score est resté inchangé jusqu’à la 86ème minute, moment choisi par Vassili Berezoutski (dont l’auto-but au match précédent contre Lille avait pratiquement condamné le CSKA) pour tromper le gardien adverse. 2-1 et une victoire des Moscovites, contre qui l’Inter est loin d’avoir joué son meilleur match.

Mais la joie de l’équipe russe n’a pas éclaté tout de suite. Il a fallu attendre que l’écran du stade affiche les résultats des autres matchs pour voir les Russes se jeter sur la pelouse du terrain comme un seul homme. En effet, Lille et Trabzonspor avaient fait match nul, résultat dont les Russes avaient besoin pour passer. Le CSKA et l’Inter sont donc les équipes du groupe B qualifiées pour le tour suivant. Le club turc continuera son parcours en Ligue d’Europe, tandis que Lille quitte la scène continentale.

« Que ce soit en première ou en deuxième mi-temps, nous avons légèrement dominé et nous sommes créés des occasions. Mais il faut également avouer que les Intéristes ont également eu des possibilités pour mener au score », a indiqué l’entraîneur principal du CSKA Leonid Sloutski lors de la conférence de presse d’après-match. « Le moment clé du match a été l’occasion manquée de Milito en fin de match. Je suis très content que nous ayons gagné et que l’autre match se soit terminé par un résultat parfait pour nous. Je croyais en nos chances de battre l’Inter, mais, pour être honnête, je pensais aussi que Lille allait battre Trazbonspor ».

En huitièmes de finale, le Zenit et le CSKA seront accompagnés par le Bayern, l’Inter, le Benfica, Chelsea, le Real, Arsenal, l’APOEL et Barcelone, premiers de leurs groupes, ainsi que par Naples, Bâle, Lyon, Leverkusen, Marseille et l’AC Milan. La grosse surprise vient de Manchester United, qui a perdu contre Bâle et continuera l’aventure en Ligue d’Europe, tout comme ses voisins de City, un des clubs les plus riches du monde, éliminés de la Ligue de Champions à cause de la victoire de Naples contre Villareal.

La Russie sera également représentée en Ligue d’Europe. Le Lokomotiv Moscou est déjà assuré de passer au prochain tour après s’être qualifié avant même le dernier match. Et jeudi soir, il sera peut-être rejoint par le Rubin Kazan, à qui il ne suffit qu’un nul lors de son déplacement chez les Grecs du PAOK.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.