Le parti libéral Iabloko en tête dans les pays occidentaux

Crédits photo : Itar-Tass

Crédits photo : Itar-Tass

Le parti libéral Iabloko a obtenu la majorité des scrutins exprimés par les citoyens russes résidant dans les pays occidentaux, notamment aux Etats-Unis, en France et en Grande-Bretagne, ont annoncé à l'agence d'information RIA Novosti les présidents des bureaux de vote locaux.

Dans le bureau de vote ouvert à Paris, 1.621 citoyens russes ont accompli leur devoir civique. 512 ont donné leur voix au parti Iabloko, 353 au Parti communiste, 280 au parti social-démocrate Russie Juste, 271 au parti au pouvoir Russie unie.

Aux Etats-Unis, Iabloko mène dans quatre villes, à Washington, Cleveland, Chicago et Miami. Sur 1.346 personnes ayant participé au vote, 404 ont soutenu cette formation. Russie unie arrive en deuxième position avec 302 voix.

Repères

Parti Iabloko

L’opposition démocratique

Enregistré en 2002

Leader du parti : Sergueï Mitrokhine

Tache principale : lutte contre l'arbitraire des bureaucrates et des grandes entreprises

En outre, Iabloko recueille 41% des suffrages exprimés dans la capitale britannique, Londres, où 2.208 citoyens russes ont pris part aux élections. Le Parti communiste se classe le deuxième avec 19,7% des voix, suivi de Russie Juste (15,8%) et de Russie unie (10,6%).

En Italie, Iabloko arrive deuxième, précédé par le parti au pouvoir.

Les citoyens russes ayant voté à Khartoum, au Soudan, ont accordé leur préférence au Parti communiste: sur 239 électeurs ce dernier a été soutenu par 68 personnes.

Suite au décompte de 93,27% des bulletins de vote, le parti au pouvoir Russie unie remporte les élections législatives russes tenues dimanche 4 décembre avec 49,72% des voix, a rapporté lundi matin la Commission électorale centrale.

Le Parti communiste (KPRF) arrive en deuxième position avec un score de 19,15%. Il est suivi par Russie Juste qui a cumulé 13,16% des votes. Le Parti libéral-démocrate (LDPR) obtient le soutien de 11,67% des électeurs.

Le reste des partis en lice n'ont pas réussi à franchir la barre des 7% des suffrages nécessaires afin d'être représentés au parlement.

Lisez plus sur les partis politiques russes


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.