Les Arts florissants interprètent Händel à Moscou, et prochainement à Paris

Crédits photo : Kommersant

Crédits photo : Kommersant

Pour les amateurs de musique classique, cette semaine a commencé avec un évènement exceptionnel : le 14 novembre, les Arts florissants, sous la direction de William Christie, ont joué pour la première fois le dernier oratorio de Händel, Jephtha, dans la salle de concert Tchaïkovski à Moscou.

Ce n’est pas la première fois que ces révolutionnaires du baroque jouaient en Russie, et comme à chaque fois, la salle était comble et le public leur a réservé une standing ovation.

Le libretto Jephtha, écrit par Thomas Morell, s’inspire du Livre des juges et d’Iphigénie en Aulide. Le sujet rappellera également aux connaisseurs d’opéra Idoménée de Mozart, transposé cette fois-ci dans un contexte biblique. Jephtha fait une promesse à Dieu : s’il vainc l’ennemi, il sacrifiera le premier être vivant qui s’offrira à sa vue en rentrant des combats. Après sa victoire, le héros rentre chez lui et – à son grand désarroi ! – rencontre sa fille unique Iphis qui l’accueille avec joie.

Händel écrit Jephtha à 66 ans : il vieillit, perd progressivement la vue et se plaint de sa lenteur. Mais l’oratorio ne ressemble pas à une œuvre écrite en fin de vie, et la volonté de Dieu permet finalement d’éviter que le héros réalise sa promesse fatale : Iphis ne meurt pas et les voix du chœur se mêlent à l’heureuse exaltation du Seigneur.

Jephtha offre beaucoup de légèreté et de liberté. C’est d’ailleurs avec la même légèreté que Christie et ses partenaires ressuscitent cette œuvre musicale. « Je dois vous avouer que nous réécrivons généralement nous-mêmes les partitions », indiquait Christie dans une interview pour la chaîne russe Kultura. « Nous le faisons dans 75% des cas parce que les compositions que nous recevons ne répondent pas toujours à ce que nous recherchons ».

Malgré la difficulté des rôles, les acteurs présents sur scène jouent, s’investissent et vivent l’œuvre : ce n’est pas une interprétation sans saveur, mais une véritable performance théâtrale.

La première à Moscou ouvre la tournée des Arts Florissants et de leur oratorio Jephtha à travers l’Europe. Ils se rendront ensuite à Vienne, Bruxelles, Caen et Paris. Les dates des prochaines représentations en Europe sont disponibles sur le site de l’ensemble.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.