Bonduelle met la concurrence en boîte

Crédits photo : PhotoXPress

Crédits photo : PhotoXPress

Bonduelle rachète les actifs russes d'un autre fabricant français de produits en conserve, le groupe CECAB. Le contrat d'un montant supérieur à 30 millions d'euros comprend une usine dans le territoire de Krasnodar et le droit d'utiliser les marques Globus et d'Aucy dans les pays de la CEI. Par la suite, la part de Bonduelle sur le marché des conserves dépassera la cote record de 20%.

Deux Français de la conserve


Dans son rapport pour l'exercice 2010-2011 présenté hier, Bonduelle a annoncé le lancement de « négociations exclusives avec le groupe CECAB » sur le rachat d'actifs agro-industriels et des « droits sur les marques de légumes en conserves d’Aucy et Globus en Russie et dans les pays de la CEI ». Le directeur commercial de Bonduelle Kouban (qui détient l'usine russe Bonduelle) Viktor Romachikhine a précisé qu'il s'agissait d'acheter l'usine CECAB de Timachevsk (région de Krasnodar), qui produit des conserves de petits pois, de maïs et d'haricots, ainsi que de louer sur le long terme 6.000 hectares de terres agricoles.

Le contrat d'achat pourrait être signé avant la fin de l'année, et la « phase opérationnelle » pourrait commencer en vue de la saison « des semailles et de la récolte 2012 », stipule le rapport du groupe français. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de CECAB.

Une présence en Russie qui ne date pas d’hier


Le groupe Bonduelle affichait un chiffre d'affaires de 1,7 milliards d'euros au terme de l'exercice 2010-2011 qui se termine en septembre (+ 10,7% par rapport à 2009). La production de Bonduelle est entrée sur le marché russe au milieu des années 1990, et l'activité agroindustrielle du groupe a débuté en 2004 avec la construction d'une usine dans la région de Krasnodar. Le volume de la production annuelle de l'entreprise russe atteint 120 millions de conserves.

Le groupe CECAB a été fondé en France en 1968 en tant que coopérative de producteurs indépendants. Il est représenté en Russie depuis 2001.

Face à la concurrence, l’union fait la force


Les usines russes de Bonduelle et CECAB sont situées à 30 km de distance. Une synergie sera atteinte « en raison de la proximité géographique des productions », note Bonduelle dans le rapport. Actuellement, l'usine CECAB produit environ 40 millions de boîtes par an, mais elle pourrait porter sa capacité à 60-80 millions de boîtes, estime l'analyste d'IFK Solid Elena Iouchkova. Bonduelle est aujourd'hui le plus grand acteur du marché russe, CECAB occupant la deuxième place, selon des estimations d'Euromonitor. Au terme de la transaction, la part de Bonduelle pourrait croître à plus de 20%. Son plus proche concurrent, Agroekoprodukt, n'occupe que 8,5% du marché.

Le président du conseil des directeurs de la holding Agroekoprodukt, Maxim Protassov, souligne le nombre excessif de marques de conserves sur le marché russe. La réduction du nombre d'acteurs est un processus naturel, estime-t-il. En Russie, CECAB a accordé plus d'attention à la marque d'Aucy, et n'a quasiment pas cherché à développer Globus, commente pour sa part Tigran Telounts. Selon lui, Bonduelle pourrait renoncer à d'Aucy, et recevoir pour Globus le droit de production et de vente en Russie. Globus est aujourd'hui l'une des marques de conserves de légumes les plus reconnues. Selon une enquête menée par Synovate Comcon au premier semestre 2011 auprès des ménages russes des villes de plus de 100 000 habitants, Globus est connu par 42,3% des sondés, Bonduelle par 79% des consommateurs, tandis que 21,5% seulement des personnes interrogées connaissent la marque d'Aucy.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.