Europe : le russe pour tous ?

Crédits photo : Maria Tchobanov

Crédits photo : Maria Tchobanov

Le 16 et 17 septembre s’est tenue pour la première fois à Paris une conférence réunissant la communauté des concitoyens russes vivant en France. Les représentants des différentes vagues d’immigration se sont rassemblés pour parler des difficultés liées la conservation du patrimoine culturel et historique russe en France.

« Aujourd’hui, on n’emploie plus le terme d’« émigration » mais de « mobilité ». Les gens traversent les frontières librement pour chercher un emploi, faire des études. Certains reviennent, d’autres décident de rester. De plus en plus de Russes vivent à l’étranger et il est important qu’ils puissent continuer de participer à la vie de leur pays d’origine et contribuer au développement de son système politique » a déclaré devant l’assemblée Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France.

En chiffres

Selon les données fournies par les ambassades de Russie de différents pays, près de 35 millions de ressortissants russes vivent en dehors du territoire de la Fédération de Russie, dont environ 6,5 millions dans les pays de l’Union Européenne.

La question de l’enseignement et de l’apprentissage de la langue russe étaient l’un des thèmes centraux de la conférence. Ces dernières années, le nombre des établissements proposant le russe comme langue vivante s’est considérablement réduit. Les diplômes délivrés par les universités russes sont souvent mal reconnus en France. Les journaux et magazines en langue russe ont quasiment disparu des kiosques, même à Paris où la population russophone est pourtant considérable.

Une solution originale et pour le moins radicale fut avancée pour répondre à ce problème : promouvoir le russe au rang des langues officielles de l’Union Européenne. Cette initiative sera débattue lors de la Conférence mondiale sur la communauté russe à l’étranger, qui aura lieu les 17 et 18 octobre à Moscou. Il ne faut pas prendre cette idée trop à la légère. En effet, il y a déjà eu un précédent. Dans l’Etat de New-York, Etats-Unis, la communauté russophone est parvenue à faire reconnaître la langue russe comme langue officielle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.