Des logements de luxe à la française

Crédits photo : Itar-Tass.

Crédits photo : Itar-Tass.

Philippe Starck dope la vente de logements de luxe à Moscou

Les appartements de haut standing sont désormais proposés aux clients « prêts à l’emploi » et décorés par des designers de renom. Ces appartements sont déjà vendus dans quatre complexes résidentiels de luxe de la capitale : Capital City, Tchistie Proudy, Tour Blanche et Course House. Le coût au mètre carré de ce type de logement oscille entre 11 000 et 35 000 dollars. Selon une étude réalisée par la société d'analyse EliteCenter, les développeurs ont mis en place un tel savoir-faire car ils étaient sinon incapables de trouver des acquéreurs dans le contexte des « réalités de la demande post-crise ».

« Durant les années de crise, les vendeurs se sont tout simplement figés dans le béton dans l'attente de jours meilleurs », explique le directeur d'EliteCenter Karen Melkonian. « Le résultat a été une abondance de propositions d'appartements dans des immeubles neufs sans équipement mais à un prix trop élevé ». Des appartements dont personne ne voulait. « Après avoir analysé la situation, certains développeurs ont proposé un nouveau format, qui marche : des appartements de luxe clé en main, déjà équipés ».

Sur les quatre complexes d'appartements offrant aujourd'hui des appartements design, seule la Tour Blanche prévoyait initialement un aménagement de tous les appartements, avec la collaboration d'un architecteur intérieur de marque : le designer français Philippe Starck. Dans les trois autres complexes, l'idée a été reprise après avoir constaté l'impossibilité de vendre des appartements sans garniture.

Selon les experts, si par le passé les appartements étaient achetés par des personnes au ressources et au temps illimités, ou des investisseurs privés souhaitant placer de l'argent et peu préoccupés par l'aménagement, il y a désormais sur le marché de plus en plus de gens qui achètent un logement pour eux-mêmes et comptent y emménager et y vivre sur le champ.

Le premier schéma de vente d'appartements équipés a été testé pendant la crise par les développeurs spécialisés dans les logements de classe économique. Vedis Group et NDV-Immo ont mis en vente des appartements équipés dans des immeubles en panneaux préfabriqués à 80 mille roubles (environ 2 000 euros) le mètre carré. Fin 2009-début 2010, il ne restait plus aucune offre de ce type sur le marché : en quelques mois, les appartements étaient partis comme des petits pains.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.