Pains d’épice de Toula vs Snickers

Crédits photo : Kristina Zuykina.

Crédits photo : Kristina Zuykina.

Les petits chef-d'œuvres du design russe du début du XXe siècle sont présentés à l’exposition « L’âge d'argent de l’emballage russe ».

Les  hommes d’affaires d’aujourd’hui ont de quoi être jaloux des producteurs de bonbons d’il y a cent ans : les coryphées de la peinture et du graphisme russe dont Bénoit, Vasnetsov, Vroubel créaient les dessins pour leurs douceurs. Les pièces exposées aujourd’hui à Moscou ont été tirées des collections de Viktor Koudryavtsev, collectionneur-entrepreneur, et du Musée de l’emballage.

 Crédits photo : Kristina Zuykina.

Il n’est malheureusement plus possible aujourd’hui de se régaler de la guimauve de la fin du XIXe siècle en prenant un petit café. Mais comme Iouri Devyatov, un des organisateurs de l’exposition, nous l’a avoué, « la présentation de cette gigantesque collection composée de 500 pièces est une véritable découverte des possibilités de la confiserie russe d’il y a une centaine d’années pour le plus grand nombre ».

 

En 1912 a été produit le chocolat « Année 1812 », en l’honneur du centième anniversaire de la victoire dans la guerre contre Napoléon, orné de dessins au sujet de la campagne de guerre. Les emballages des confiseries pouvaient aussi être décorés des monuments d'architecture, des dessins qui reproduisaient les coutumes des nombreux peuples du pays ou encore les sujets des contes populaires russes.

 Crédits photo : Kristina Zuykina.

Lidia Ivanova, la curatrice de l’exposition, a parlé du destin tragique des confiseurs russes après la révolution de 1917. Plusieurs ont été frappés d'une sanction et chassés du pays. Leurs arrangements commerciaux, souvent avec des partenaires étrangers, ainsi que les modèles des emballages ont été gardés dans les archives pendant de longues années. Les noms de plusieurs auteurs des emballages ont été perdus.

Ayant appris les secrets du marketing du passé, le business russe considérera-t-il que les pains d’épice de Toula sont tout à fait capables de faire concurrence au Snickers ?

Crédits photo : Kristina Zuykina.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.