Discrète et largement méconnue

Crédit photo : Lori/Legion Media

Crédit photo : Lori/Legion Media

À quoi pensez-vous lorsque vous entendez le mot « Belgique » ? Voici la question qui a été posée aux citoyens russes. Force est de constater que pour une majorité, la Belgique n’évoque rien.

Aucun récit, aucune marque spécifique belge n'a réussi à se frayer un chemin jusqu'à la mémoire du Russe moyen, si l'on en croit une étude réalisée par le journal Euromag et le portail de recrutementSuperjob.ru.

Que la Belgique soit un pays peu connu du grand public russe, difficile d’en douter. Mais qu’une personne sur cinq (soit exactement 20% des sondés) soit incapable de se souvenir ne serait-ce que d'un seul élément pouvant être associé à la Bel
gique, en revanche, voilà qui est carrément surprenant.


Parmi ceux qui ont pu se souvenir d’au moins une chose en pensant à la Belgique, le chocolat est l'élément qui revient le plus souvent. C'est une réponse qui obtient 12% des voix. Le chocolat est aujourd’hui le cadeau ou souvenir de Belgique le plus populaire, vendu en grande partie dans les boutiques duty free des aéroports. D’ailleurs les chocolats 
belges restent, à tous les niveaux, le principal rival des Suisses et des Français. Mais les personnes interrogées sont cependant inca‑
pable de nommer ne serait-ce qu'une seule marque de chocolat belge.


Le célèbre détective belge Hercule Poirot décroche la troisième place parmi les réponses les plus populaires associées à la Belgique (6% des sondés).


4% des Russes ont également déclaré que la Belgique est « l’Europe » , ou encore, un « pays européen » . L’un d’entre eux a même ajouté « ...avec un énorme patrimoine culturel » . A l’annonce du mot « Belgique », 3% des per‑
sonnes interrogées se rappellent immédiatement Bruxelles, et notamment sa place centrale, la Grand-Place de Bruxelles.


2% des Russes associent la Belgique uniquement au football. Et les joueurs belges n’y sont pour rien. La faute serait plutôt au scandale du championnat du monde de 1986, lorsque l’équipe de l’URSS a perdu en 1/8ème de finale contre la Belgique 3 buts à 4. L’un des buts fut notamment marqué par Jan Ceulemans, pourtant déclaré hors-jeu par l’ar‑bitre de touche. L’arbitre principal, qui n’a pas vu le drapeau dressé, a alors accordé le but à la Belgique. C'est en tout cas ce dont les Russes se souviennent.


Un fait qui contribue sans doute à l’image négative que certains Russes ont de la Belgique. Ainsi, 2% des personnes interrogées se souviennent que la Belgique 
abrite le siège de l’OTAN. L'alliance ennemie du temps de la Guerre Froide continue d'évoquer des associations négatives.


Et 2% des Russes associent la Belgique exclusivement à la bière, qu’il jugent simplement « bonne ». Un même pourcentage évoque également la principale attraction de la capitale, la statue du Manneken Pis. 2% pensent aussi que la Belgique est juste « un pays nain » , « difficile à trouver sur une carte » . L'acteur Jean-Claude Van Damme n'est associé à la Belgique que par un pourcent. Qui voudra bien se dévouer pour donner son visage au pays ?

Article publié dans Euromag

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.