Elle a trouvé son nid

Crédits photo : Reuters/Vostock Photo

Crédits photo : Reuters/Vostock Photo

Une étudiante qui a inventé un logiciel de recherche sur mobile fut la première russe invitée au légendaire incubateur d'entreprises Plug & Play, où Facebook a fait ses débuts.

Étudiante en 3ème année à l'Institut de physique et de technologie de Moscou (MPHTI), Anastassia Ouriacheva a reçu l’invitation de Plug & Play pour participer à la session d’été des développeurs de logiciel, où ceux-ci auront l’occasion de soumettre leurs projets au jugement de collègues et d'investisseurs.

Plug & Play est un « incubateur » d'entreprises en vogue que le président russe Dmitri Medvedev a visité en 2010. « C’est un lieu de rencontres et de discussions, ainsi qu'une réelle opportunité de trouver des investisseurs », explique Youri Ammossov, directeur de recherche d’Ouriacheva, et professeur au MPHTI. « Le premier bureau du réseau social Facebook se trouvait justement à Plug & Play. Et maintenant, plus de 280 start-ups (entreprises en phase de démarrage) occupent les locaux [...] Il n’y a pas d’entreprises russes parmi elles », affirme Ammossov. Après avoir visité l’incubateur, Iliya Ponomarev, membre du comité des Technologies d’information et de la Communication à la Douma, ajoute : « Certains projets ont été examinés, mais il n’y avait pas de compagnies russes installées au sein de Plug & Play ».

Il ressort de la lettre du manager de Plug & Play que la compagnie fut particulièrement intéressée par le logiciel AskDroid qu’Ouriacheva a créé. C’est une application qui permet à l’utilisateur du Smartphone géré par le système d’exploitation Android d'avoir un plus grand choix de moteurs de recherche que seulement Google, installé par défaut. Des dizaines de sites de recherche sont au menu d’AskDroid, et l’utilisateur peut en configurer quatre sur son ordinateur.

« Le logiciel est hébergé par le magasin en ligne Android Market depuis octobre 2010. Depuis, il a été téléchargé 50 000 fois », précise Ouriacheva. « C’est un grand succès », se réjouit le PDG d'Adobe Systems Russie et CEI, Arsenniï Tarassov, lui-même utilisateur d’AskDroid. « D’autant plus que ce n’est pas un simple jeu vidéo ». Quand une personne cherche quelque chose sur son mobile, il est important qu'elle obtienne rapidement une réponse. Ainsi, quand Google échoue, il est alors plus approprié de s’adresser à Wikipedia, LinkedIn ou Yandex.

Ammossov se souvient avoir montré, au début, le projet d’Ouriacheva au manager de Plug & Play. Mais la décision ne fut prise qu’à la suite de l’entretien par Skype d’Anastassia avec le fameux investisseur en capital-risque Tim Draper, cofondateur de la fondation Draper Fisher Jurvetson, qui investit notamment dans Daidu, Skype, Overture, Hotmail, Admob et d'autres jeunes entreprises de technologies de l’information. « Draper, après dix minutes de conversation avec Ouriacheva, était transporté par l’idée et l’a signalée à Plug & Play », rappelle Ammossov.

Arsenniï Tarassov confie qu’une fois qu'un développeur de logiciel est accepté à Plug & Play, il se retrouve dans un environnement de financement qui facilite les contacts avec des partenaires et des investisseurs. Bien que le succès du projet ne soit pas assuré à 100%, ses chances augmentent considérablement. Plug & Play passe tous les projets au crible, et les investisseurs du capital-risque font souvent confiance à son choix.

« Le référencement sur mobile est un créneau prometteur », convient Alla Zabrovskaïa, représentante de Google. Les Smartphones pourrait devenir la nouvelle porte d’entrée de l’Internet.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.