La Russie mise sur les chances du Superjet

Crédits photo : sukhoi.superjet100.com

Crédits photo : sukhoi.superjet100.com

Le 49e Salon international de l’aéronautique du Bourget sera l’occasion, pour l’industrie russe, de mettre en avant un appareil qui, avec le Beriev-200, incarne son renouveau.

La Russie n’exposera que deux « vrais » appareils civils : l’avion de transport régional Sukhoi Superjet 100, et un engin amphibie, le Beriev Be-200. Même s’il y a peu de nouveautés cette année, la délégation russe reste confiante quant aux chances commerciales du Superjet. Selon Maxime Syssoïev, qui dirige cette année la délégation russe, il faut montrer sans relâche ces deux appareils qui témoignent du renouveau. Syssoïev a cité à titre d’exemple l’entreprise Irkout, qui expose une maquette du moyen-courrier MS-21. Les créateurs de cet appareil espèrent concurrencer les Airbus 320 et Boeing 737. Le premier essai du MS-21 est prévu pour 2014. Pour l’instant on invite les visiteurs à apprécier la maquette. Il faut préciser que tous n’auront pas la chance de s’en approcher. Le représentant d’Irkout soutient que sa compagnie ne cherche pas la popularité. Ainsi, seuls les clients potentiels auront accès au pavillon convoité. Là, ils pourront voir une partie du fuselage, visiter l’habitacle et une partie du compartiment passagers.


Irkout prévoit d’exposer encore deux autres projets, militaires cette fois-ci : le chasseur SU-30 MKI et l’avion d’entraînement Iak-130.


Les sociétés Antonov, Soukhoï, Iliouchine Finance Co, Oboronprom et Rossoboronekxport feront partie de la délégation russe présente au Salon. Leurs représentants prédisent un partage mondial du marché de 
l’aéronautique - la Chine présentera au Bourget son avion de ligne S-919 et l’Inde y fera voler un hélicoptère d’attaque.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.